Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2021-09-22 18:18:09

      

Brasilia, 22 septembre (RHC) Le député David Miranda a dénoncé aujourd’hui devant le Procureur du Brésil le président Jair Bolsonaro pour avoir menti dans son discours prononcé à la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Dans son allocution, Bolsonaro a réfuté les critiques à l’égard de l’Amazonie, défendu le traitement précoce contre la Covid-19, sans efficacité scientifique prouvée, parlé des vaccins, renforcé sa croyance en Dieu et en la famille, et abordé d’autres sujets d’actualité.

La chroniqueuse Monica Bergamo, du journal Folha de Sao Paulo, a rapporté que Miranda a argué dans sa demande que le dirigeant dans son harangue de 12 minutes à l’ONU a donné des déclarations 'revêtues de faussetés et d’illégalités'.

Le parlementaire a cité le passage sur les cas de corruption comme un mensonge présumé du mandataire.

Quand il dit que «depuis deux ans et huit mois nous ne connaissons aucun cas concret de corruption, il ne correspond pas à la vérité des faits (...)', a affirmé le législateur du Parti Socialisme et Liberté.

La déforestation incontrôlée dans les biozones brésiliennes, en particulier en Amazonie, provoque également des incendies. Et, à ce sujet, les données sont alarmantes et incohérentes avec le discours fallacieux de Bolsonaro', a-t-il souligné.

Selon Miranda, les propos de Bolsonaro ont porté atteinte aux principes constitutionnels et, à ce titre, il a demandé que des mesures administratives, civiles et pénales soient prises contre le chef de l’État.

De son côté, le Parti des travailleurs (PT) a publié sur son site officiel que, dans un acte manqué de sincérité, l’ex-militaire a commencé son discours à l’ONU en avertissant qu’il était là pour mentir car il a commencé son discours en disant : « Je suis ici pour montrer un Brésil différent de celui qui est publié dans les journaux ou vu à la télévision', et par de tels propos il était en train de dire qu’il présenterait un pays qui n’existe pas, a indiqué le PT.

Il a ajouté que le Brésil, selon les mensonges du président, respecte et protège l’environnement et les peuples autochtones; combat les pandémies; fournit une aide d’urgence décente au peuple; ne souffre ni de la faim ni du chômage; et a un gouvernement exempt de corruption; qui respecte la démocratie et jouit d’une grande crédibilité à l’étranger.

En fait, a-t-il souligné, le Brésil de Bolsonaro est très différent! Différent de la réalité'.

L’organisation politique a insisté sur le fait que la péroraison de l’ancien capitaine de l’armée était pleine de mensonges et de distorsions.

Ce discours a couronné un voyage marqué par le grotesque et le honteux. Le Brésil était représenté par le seul dirigeant du G20 qui est allé à New York sans s’être fait vacciner contre la Covid-19, ce qui a conduit le maire de la ville à dire haut et fort que le président de notre pays n’était pas le bienvenu', a souligné le PT.

 

Source Prensa latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/271235-bolsonaro-est-poursuivi-en-justice-pour-avoir-menti-aux-nations-unies

Tag(s) : #brésil, #Bolsonaro

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :