Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Nicaragua soutient la Bolivie face à l'ingérence de l'OEA
Managua, 10 août (Prensa Latina) Le gouvernement du Nicaragua a envoyé aujourd'hui un message au président de la Bolivie, Luis Arce, dans lequel il exprime son soutien face à la nouvelle agression de l'Organisation des États américains (OEA) contre le pays andin-amazonien.

Lundi, le ministère bolivien des affaires étrangères a alerté la communauté internationale sur les nouvelles tentatives de déstabilisation du gouvernement démocratiquement élu de Luis Arce par l'organisation hémisphérique et son secrétaire général, l'Uruguayen Luis Almagro.

Le gouvernement de l'État plurinational a qualifié d'agression et d'ingérence la communication d'un bureau rattaché au Secrétariat général de l'OEA, qui indique que lors des élections de 2019 en Bolivie, l'ancien président Evo Morales a bénéficié d'irrégularités.

Connaissant le noble, courageux, admiré et aimé peuple bolivien, nous voulons ratifier notre solidarité et notre soutien contre la continuité de l'agression brutale du coup d'État de Luis Almagro, qui depuis l'OEA discréditée ose continuer à violer les droits de l'homme du peuple de Tupac Katari, dit dans son titre le message nicaraguayen.

Le texte, signé par le président Daniel Ortega et la vice-présidente Rosario Murillo, affirme que l'Amérique latine et les Caraïbes "continueront d'être la patrie et la liberté, la patrie et la dignité, la patrie et l'humanité, pour notre peuple courageux, qui a le droit de vivre sa souveraineté et son indépendance".

Il qualifie également de gaspillage le secrétaire général de l'OEA qui défend le processus d'audit qui a été réalisé (après les élections du 20 octobre 2019) sans respecter un accord avec l'État bolivien.

Cette situation s'est soldée par un processus unilatéral et partial aux conclusions erronées et forcées, a souligné le ministère bolivien des affaires étrangères dans sa note de lundi.

La Bolivie a signé de bonne foi un accord avec l'OEA, et s'y est conformée pleinement jusqu'à ce que son dirigeant (Almagro) le viole par des déclarations unilatérales, sans conclure l'audit électoral et sans respecter la procédure prévue dans l'accord susmentionné.

mem/fgn/gdc

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=468425&SEO=nicaragua-respalda-a-bolivia-ante-injerencia-de-la-oea

Tag(s) : #nicaragua, #Bolivie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :