Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-04 18:21:27

 

 

Brasilia, 4 juillet (RHC) Des centaines de milliers de manifestants sont descendus aujourd’hui dans les rues de plus de 300 villes du Brésil pour demander la destitution du président Jair Bolsonaro et exiger plus de vaccins pour faire face au Covid-19.

Initialement programmées pour le 24 juillet, les manifestations et marches ont été anticipées par la campagne Bolsonaro dehors ! suite à de récentes révélations au sein d’une commission d’enquête du Sénat sur la pandémie (CPI) qui a lié le dirigeant à l’accusation de corruption dans l’achat de Covaxin, le vaccin indien anti-Covid-19.

Convoquées par les fronts Brésil Populairer et Povo Sem Medo (Peuple sans Peur), et soutenues par des organisations sociales et syndicales, des partis et des leaders politiques, les protestations, appelées cette fois #3J, ont rendu Bolsonaro responsable du génocide promu dans le pays.

Il s’est agi de la troisième mobilisation consécutive (le 24 mai et le 19 juin) en moins de deux mois, ce qui reflète le mécontentement de la population à l’égard des actions du gouvernement fédéral face à la crise sanitaire, sociale et économique.

Les manifestations ont également soutenu les travaux de la commission d’enquête du Sénat sur la pandémie et ils ont exigé une accélération de la vaccinations massive contre le Covid-19, ainsi que le rétablissement de l’aide d’urgence de 600 reais (environ 106 dollars).

Les plus grandes mobilisations ont été enregistrées dans les villes de Rio de Janeiro, Sao Paulo, Recife, Fortaleza, Porto Alegre et elles ont également été très nombreuses dans des centaines d’autres villes.

Selon les organisateurs, les manifestants de #3JForaBolsonaro ont fait entendre leurs voix pour que le président soit condamné pour génocide devant un tribunal international.

Le portail Rede Brasil Atual a assuré que, dans au moins 314 villes, 41 à l’étranger, les manifestations pour la défense de la vie et le procès politique de Bolsonaro ont commencé en Europe, avant même le lever du soleil au Brésil.

Des villes comme Munich, Berlin et Fribourg, en Allemagne, Amsterdam, Dublin, Vienne et Genève, ainsi que Coimbra, Aveiro, Porto et Lisbonne, au Portugal, ont été marquées par les protestations, indique le site.

Les manifestants ont également dénoncé le fait que, dès le début de la pandémie, en mars 2020, l’ancien militaire a nié la science, encouragé les foules, propagé des mensonges sur le virus et rejeté le port de masques.

 

Source Prensa Latina

source :https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/262775-le-cri-bolsonaro-dehors-retentit-de-nouveau-les-rues-du-bresil

Tag(s) : #brésil, #Bolsonaro

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :