Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le Quotidien du Peuple en ligne | 02.07.2021 18h38 

La Chine a validé officiellement son statut de nation sans paludisme auprès de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le pays a réussi à ramener le nombre de cas de paludisme de 30 millions par an dans les années 1940 à zéro - un résultat remarquable qui perdure à ce jour, a annoncé l'OMS dans un communiqué le 30 juin.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, a félicité la Chine pour l'éradication du paludisme dans le communiqué. Ce succès durement gagné est le fruit de plusieurs décennies d'action ciblée et durable.

« Les efforts inlassables de la Chine pour franchir cette étape importante montrent qu'un engagement politique fort et le renforcement des systèmes de santé nationaux peuvent aboutir à l'élimination d'une maladie qui constituait autrefois un problème majeur de santé publique. La réussite de la Chine nous rapproche de la vision d'une région du Pacifique occidental sans paludisme. » A déclaré Takeshi Kasai, directeur régional de l'OMS pour le Pacifique occidental.

L'incidence de paludisme en Chine entre 1950 et 2019. (Photo fournie par le Centre de contrôle et de prévention des maladies de Chine)

Selon l'OMS, les pays ou régions ayant enregistré trois années consécutives sans cas de paludisme indigènes et établi un système efficace de détection rapide et de surveillance de paludisme et un plan de contrôle et de prévention du paludisme peuvent valider leur statut de nation sans paludisme auprès de l'OMS, selon les critères de l'organisation. Depuis 2017, la Chine n'a rapporté aucun cas de paludisme indigène. Après quatre années sans un seul cas indigène, la Chine a formulé sa demande officielle de certification auprès de l'OMS en 2020.

Le reportage sur l'obtention de la certification de nation sans paludisme par la Chine sur le site officiel de l'OMS.

L'OMS a détaillé dans son communiqué la pratique et l'expérience de la Chine pour éradiquer le paludisme. Les scientifiques chinois ont découvert et extrait l'artémisinine à partir des herbes médicinales chinoises. Les combinaisons thérapeutiques à base d'artémisinine sont les médicaments les plus efficaces contre le paludisme aujourd'hui. Tu Youyou a ainsi reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine. La Chine est l'un des premiers pays à généraliser l'utilisation de moustiquaire imprégnée d'insecticide pour prévenir le paludisme.

Tu Youyou, première lauréate chinoise du prix Nobel de physiologie ou médecine. (Photo archive)

Par ailleurs, la Chine a établi un système national de signalement de maladies transmissibles dont le paludisme et un réseau de laboratoires pour détection de paludisme. Le système de surveillance des vecteurs du paludisme et de la résistance de Plasmodium a été amélioré. La Chine a élaboré une stratégie qui consiste « à tracer les pistes pour supprimer les foyers épidémiques et éliminer la source de l'infection ». En outre, le pays a établi une méthode de travail «1-3-7 » pour le signalement, l'enquête et le traitement du paludisme et « la ligne de défense 3+1 » aux régions frontalières. Selon la méthode «1-3-7 », les cas sont signalés dans un délai d'un jour. La vérification et l'enquête épidémiologique sont réalisées en 3 jours. L'enquête sur le lieu de contamination et d'autres mesures sont menées dans un délai de 7 jours. Cette méthode est déjà devenue la méthode de travail pour éliminer le paludisme au niveau mondial. Elle s'inscrit officiellement dans les documents techniques de l'OMS pour promouvoir son application dans le monde.

Pedro Alonso, directeur du programme mondial contre le paludisme au sein de l'OMS, a salué le progrès et l'expérience de la Chine dans l'éradication du paludisme. La recherche continue de la Chine pendant plusieurs décennies a abouti aux résultats concrets et a produit des impacts importants sur la lutte contre le paludisme dans le monde. Les efforts et l'innovation du gouvernement et du peuple chinois ont accéléré l'éradication du paludisme, a-t-il poursuivi.

En 2019, le monde a enregistré 229 millions de cas de paludisme et 409 000 morts. La Région africaine de l'OMS a concentré plus de 90% des cas et des morts de paludisme.

(Par Zhang Penghui, journaliste du Quotidien du Peuple) 

(Rédacteurs :实习生2, Ying Xie)

source : http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2021/0702/c31354-9867909.html

Tag(s) : #Chine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :