Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L’Université marxiste s’invite à ManiFiesta

Chers amis de l’Université marxiste,

L’Université marxiste s’invite à ManiFiesta les 11 et 12 septembre à Ostende.

Avec la revue Lava, nous aurons notre propre tente. Vous pourrez venir écouter et discuter avec des auteurs de Lava et des conférenciers de l’Université marxiste.

Nous vous tiendrons informés du programme des interventions dans les prochains bulletins d’information et sur notre site www.marx.be.

 

A très bientôt,

Maxence Staquet,
Directeur de l’Université marxiste.

 

Programme du samedi 11 septembre

Bruno Verlaeckt : La lutte des syndicats pour la démocratie et contre l'extrême droite – Samedi 11 septembre à 11h / Conférence en néerlandais

Bruno Verlaeckt a la lutte syndicale dans le sang. Il est président de l'ABVV région d'Anvers, président de la Centrale générale ABVV Anvers-Waasland.  Avec l'historien Vincent Scheltiens, il a écrit le livre "Extrême droite : l'histoire ne se répète pas (de la même manière)" (en néerlandais uniquement).

L'extrême droite est un phénomène persistant qui revient régulièrement et dont la courbe a souvent été aplatie mais jamais écrasée. Pour comprendre ce phénomène, nous devons nous pencher sur le passé ainsi qu'au-delà de nos frontières. Bruno Verlaeckt considère qu'il lui incombe, en tant que syndicaliste, d'analyser la nature particulière des organisations d'extrême droite et de leur discours. Il préconise une réflexion et un débat sérieux et appelle à l'action. Il veut aussi réfléchir à la stratégie pour renouer avec l’espoir et la solidarité.

Martin Dupont : Quelle science économique voulons-nous  ? - Samedi 11 septembre à 12h / Conférence en français

Martin Dupont est économiste au service d'étude du PTB et membre fondateur du réseau « Rethinking Economics » en Belgique. En 2017, il a coordonné une enquête sur les cursus d'économie dans les universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Résultat ? Alors que le courant néoclassique des sciences économiques est surreprésenté à l'université, des écoles de pensées alternatives comme le marxisme, l'économie écologique ou l'économie féministe y sont largement voire totalement négligées. Pourtant, une nouvelle génération d'étudiants et de chercheurs s'intéresse à ces cadres d'analyse. Plutôt que de renforcer l'hégémonie capitaliste en présentant les institutions bourgeoises comme naturelles, ils permettent de poser un cadre théorique pour une société socialiste au XXIème siècle.

Véronique Coteur : L'OTAN, gardienne de la paix ? - Samedi 11 septembre à 13h / Conférence en néerlandais
Véronique Coteur est coordinatrice d'intal. Elle fait partie du mouvement pour la paix et du Conseil mondial de la paix. Elle a pris part à plusieurs manifestations contre les sommets de l'OTAN, notamment à Varsovie. Elle fait également partie de la Coalition belge contre les armes nucléaires.
Le 14 juin, le premier sommet de l'OTAN s'est tenu à Bruxelles sous la direction du président américain Joe Biden. Alors que la pandémie mondiale nous apprend que la coopération internationale est notre salut, l'OTAN pousse plus loin les investissements dans la militarisation. En outre, nos pays sont menacés d'être entraînés dans une guerre froide contre la Chine. Qu'est-ce que l'OTAN exactement ? Et que signifie pour la Belgique le fait de faire partie de cette alliance ? Avec le mouvement pour la paix, INTAL a organisé plusieurs actions de protestation en réponse aux sommets de l'OTAN.

José Gotovitch : 100 ans de communisme belge – Samedi 11 septembre à 14h / Conférence en français

José Gotovitch a enseigné l'histoire contemporaine à l'ULB et a dirigé le CEGES (1988-2005). Coauteur avec Jules Gérard-Libois de "L’an 40. La Belgique occupée" (1971), l'ouvrage qui marque le tournant décisif dans l’étude scientifique de la Seconde Guerre mondiale en Belgique, il est aussi l’auteur d’une centaine de contributions portant sur l’entre-deux-guerres, le mouvement flamand, la guerre civile en Espagne, la Résistance et la Déportation, la Question royale, le PS. Il a particulièrement étudié l’histoire du PCB. Il est aujourd’hui Directeur scientifique du Centre des Archives du Communisme en Belgique (CarCoB).

À l'occasion du centenaire du Parti communiste de Belgique (1921), José Gotovitch reviendra sur la fondation du PCB et de ses premières années de combat, dans le contexte révolutionnaire qui suit la Première Guerre mondiale et la Révolution russe, jusqu'à son premier grand succès de masse lors des grèves ouvrières de 1932.

Vijay Prashad : L'impéralisme américain aujourd'hui – Samedi 11 septembre à 18h / Conférence en anglais

Vijay Prashad est un historien, journaliste, auteur et intellectuel marxiste indien. Il est directeur du Tricontinental : Institute for Social Research et éditeur de LeftWord Books, où paraît en anglais Ils nous ont oubliés de Peter Mertens. Prashad a écrit une trentaine de livres. Son dernier ouvrage, Washington Bullets (avec une préface d'Evo Morales), sera publié en néerlandais par EPO sous le titre Imperialisme voor beginners.

Le thème de son intervention : les États-Unis résisteront encore longtemps à leur influence déclinante. La nouvelle guerre froide engagée par les États-Unis contre la Chine s'inscrit dans ce nouveau scénario stratégique.

Programme du dimanche 12 septembre

Sarah Scheepers : Marx antiraciste – Dimanche 12 septembre à 11h / Conférence en néerlandais

Sarah Scheepers a étudié les langues germaniques à Louvain et en Allemagne, les études féminines (Université d'Anvers) et elle est titulaire d'un doctorat en sciences sociales (K.U.Leuven). Depuis 2013, elle est coordinatrice d'ella vzw| Kenniscentrum gender en ethniciteit. Elle est également cofondatrice de la Plateforme 21/3 qui organise chaque année les manifestations nationales contre le racisme.

Des études ont montré à maintes reprises que les personnes portant un nom de famille "non flamand" ont jusqu'à 50 % de chances en moins de visiter, et encore moins de louer, un bien locatif. Ce n’est là qu’un des nombreux exemples de ce racisme quotidien de nos jours. Ces exemples ne sont pas exceptionnels, mais sont l'expression concrète d'un problème structurel. Pour combattre le racisme, nous devons comprendre la fonction qu'il remplit. La clé de la compréhension se trouve dans les écrits de Marx.

Adrian Thomas : Robert Dussart et la grève 60-61 – Dimanche 12 septembre à 13h / Conférence en français

Adrian Thomas est historien, spécialisé dans l’histoire syndicale et communiste de Belgique, il travaille pour la MWB Hainaut-Namur (régionale de la centrale des métallurgistes de la FGTB). Pour ce livre, il s’est inspiré des archives personnelles de Robert Dussart, de nombreux témoignages, ainsi que que d’autres fonds répartis dans huit centres d’archives.

À l'occasion de la sortie de la biographie de "Robert Dussart, une histoire ouvrière des ACEC de Charleroi" (éd. Aden), son auteur Adrian Thomas développera la partie la plus connue du parcours politique déjà important du syndicaliste communiste carolo : la grande grève de 1960-1961.

Radhika Desai : La fin de la domination du dollar – Dimanche 12 septembre à 14h / Conférence en anglais

Radhika Desai est professeur au département d'études politiques de l'Université du Manitoba et est actuellement directrice du groupe de recherche en économie géopolitique. Ses domaines de recherche comprennent la géopolitique, l'économie politique, les partis et le rôle politique de la culture et du nationalisme. A l'occasion du Covid-19, elle a écrit un essai en 5 parties dans Canadian Dimension "What is to be done". Un manifeste pour la politique au milieu de la pandémie et au-delà".

Des chaînes internationales de prêts et de dettes lient les économies émergentes du monde aux banques américaines. Mais la domination du dollar, qui semble avoir duré un siècle, est beaucoup plus fragile qu'il n'y paraît, et la montée des États rivaux est imparable. Radhika Desai, professeur d'économie géopolitique, discute de l'impérialisme et de l'économie mondiale, sans ménager les vaches sacrées.

Michael Roberts : Une crise qui en révèle une autre – Dimanche 12 septembre à 15h / Conférence en anglais

Michael Roberts a travaillé comme économiste à Londres pendant plus de 30 ans. Il est l'auteur de The Great Recession - a Marxist View (2009, Lulu Press) et The Long Depression (2016, Haymarket Publications). Il tient un blog sur l'économie marxiste à thenextrecession.wordpress.com.

Sous le capitalisme, la crise économique est toujours à l'affût. Michael Roberts, qui a travaillé pendant 40 ans dans le monde bancaire londonien et a vu venir la crise financière de 2008 des années à l'avance, en sait quelque chose. Mais qu'en est-il de la crise de Corona ? Pour lui, le virus a été le déclencheur d'une crise qui ne pouvait que se produire. La combattre avec des recettes traditionnelles signifie marcher une fois de plus dans la roue de l'inégalité et de la stagnation.

Nic Görtz :  Sortir du fétichisme de la concertation sociale – Dimanche 12 septembre à 16h / Conférence en français

Nic Görtz est permanent syndical et docteur en sciences économiques et de gestion. Dans ses articles, il tente de combiner pratique, théorie et grille d’analyse marxiste. Il est particulièrement en recherche des éléments qui font gagner les travailleurs et leurs organisations syndicales.

Son dernier article dans la revue LAVA « Sortir du fétichisme de la concertation sociale » remonte aux racines de la concertation sociale et montre que conflit et concertation sociale sont les deux faces d’une même pièce. Vouloir la concertation sans le conflit apporte de moins en moins résultats pour les travailleurs. Mais la tradition du syndicalisme de lutte, basée sur la construction d’un rapport de force, regagne du terrain tant en Belgique qu’à l’international.

Tag(s) : #Manifestia

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :