Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2021-07-25 18:56:40

      

Mexico, 25 juillet (RHC) Le cri d’amour du président Andrés Manuel López Obrador lorsqu’il a signalé que c’est le moment d’une nouvelle coexistence entre les pays de l’Amérique et que Cuba devrait être proclamée Patrimoine de l’humanité, a été soutenu aujourd’hui par des centaines de Mexicains.

A la veille du 68e anniversaire de l’attaque des casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes, début de la guerre nécessaire, les Mexicains sont sortis fêter la date cette fois-ci sous l’impulsion de ce qui est déjà considéré comme un discours historique du président qui a brisé le formalisme de ceux qui se prononcent dans les fêtes nationales.

López Obrador a expliqué avec précision ce qui s’est passé depuis la chute du colonialisme européen en Amérique, et l’émergence d’un empire néocolonialiste, les États-Unis, comme nouveau pouvoir hégémonique, manipulateur des idéaux de l’indépendance avec sa Doctrine Monroe et la désintégration des peuples.

Le seul pays d’Amérique, a-t-il dit, qui a réussi à s’affranchir de leur domination est Cuba, qui a réussi à faire valoir son indépendance et à la défendre pendant 62 ans contre toutes sortes d’attaques, et les a vaincus avec la même gloire que la population celtique de Numance et c’est un exploit qui mérite une très haute reconnaissance historique.

Que cela ait d’ailleurs été dit au château de Chapultepec, le dernier bastion conquis par les troupes des États-Unis après leur invasion militaire de 1848 avec laquelle il a volé au Mexique deux millions de kilomètres carrés riches en pétrole, minéraux, eau et autres ressources naturelles, en fait un fait historique impérissable.

Cette proclamation visionnaire selon laquelle le moment est venu d’une nouvelle coexistence entre les pays d’Amérique n’exclut pas les États-Unis et le Canada, a-t-il expliqué. Au contraire, il exhorte à écarter le choix de nous intégrer aux États-Unis ou de nous opposer de manière défensive.

Ce n’est pas là la voie à suivre, c’est d’admettre qu’il est temps d’exprimer et d’explorer une autre option : dialoguer et parvenir à la conviction qu’une nouvelle relation entre les pays d’Amérique est possible et en persuader les plus rétrogrades.

Comme plusieurs orateurs l’ont dit aujourd’hui devant l’ambassade des États-Unis, Il est impératif que le gouvernement des États-Unis et les forces conservatrices admettent sans crainte ni préjugé que le modèle appliqué pendant les près de 200 ans de l’empire du Nord est épuisé et ne tient plus, et qu’il faut le remplacer.

Cela passe, dans l’immédiat, par la levée du blocus contre Cuba et la disparition de l’Organisation des États américains (OEA) en tant que ministère des colonies des États-Unis, à l’élimination de laquelle López Obrador a également appelé et a ratifié aujourd’hui lors du rassemblement de soutien à la Révolution cubaine devant son ambassade au Mexique.

Le Mexique est descendu dans les rues aujourd’hui pour défendre Cuba comme il l’a toujours fait, et les Cubains ont exprimé toute leur gratitude dans un communiqué lu lors de la réunion par les membres de l’Association José Marti des résidents.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/264990-au-cri-damour-le-mexique-reaffirme-sa-fidelite-historique-a-cuba

Tag(s) : #Cuba, #Mexique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :