Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2021-06-20 18:13:43

      

Caracas, 20 Jun (RHC) Le ministre des Affaires Étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a mis l’accent sur le fait que le gouvernement des États-Unis cherche, par des sanctions, à s’emparer du pétrole du pays bolivarien.

Dans son intervention au Forum diplomatique d’Antalya, en Turquie, Arreaza a déclaré que l’administration dirigée par Joe Biden, utilisant des mesures "coercitives unilatérales", veut faire plier le Gouvernement vénézuélien, pour s’emparer du pétrole de ce pays sud-américain.

Les plus de 20 ans de Révolution bolivarienne ont coïncidé avec différentes administrations américaines, a déclaré le chef de la diplomatie vénézuélienne pour ensuite affirmer que "peu importe qui est à la tête du gouvernement des États-Unis, ils changent les tactiques, mais pas les stratégies". Arreaza a également souligné que le Venezuela possède les plus grandes réserves prouvées de pétrole, en plus du gaz, du charbon, de l’énergie éolienne et hydraulique, ce qui en fait le garant de l’énergie dont les Etats-Unis ont besoin et plusieurs pays d’Amérique latine. "Le modèle capitaliste a besoin de ces ressources", a-t-il souligné, en référence à Washington.

Dans une autre partie de ses déclarations, Jorge Arreaza a précisé que si Washington veut investir dans le pétrole vénézuélien, il est le bienvenu, mais "s’il veut rester agressif envers notre pays, il doit savoir qu’il ne pourra jamais contrôler notre pétrole" –a-t-il souligné-.

Le Venezuela est l’un des pays agressés par les États-Unis qui, en ligne avec ses politiques impériales, prétend ignorer la volonté et la souveraineté des Vénézuéliens, incitant à un coup d’État pour renverser le gouvernement du président Nicolas Maduro.

Dans une tentative infructueuse pour concrétiser son plan, Washington a eu recours à diverses mesures, allant du vol et de la vente illégale de Citgo, filiale de la S.A. la Compagnie des Pétroles du Venezuela (PDVSA) aux États-Unis, au blocage et au gel des fonds de la nation, jusqu’à la complicité dans des attaques terroristes.

Les autorités vénézuéliennes qualifient les embargos du pays nord-américain de "terrorisme économique", car ils entravent la lutte contre le nouveau coronavirus.

 

Source Prensa Latina

 

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/261330-le-venezuela-denonce-lintention-des-etats-unis-de-controler-son-petrole

Tag(s) : #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :