Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2021-06-14 18:04:43

      

Bogota, 15 juin (RHC) Le secrétaire général du Parti Communiste Colombien, Jaime Caycedo, a assuré que la Grève  Nationale contre le gouvernement a une composition sociale diverse qui montre la convergence de différents niveaux de la rébellion populaire.

Il a rappelé dans une analyse rapportée ce lundi par le quotidien Voz, de cette force politique, que la Grève a commencé le 28 avril contre la réforme fiscale profondément régressive du Ministère des finances et de la Banque mondiale.

Le projet proposait d’augmenter la taxe sur le panier de la ménagère et les services publics tout en maintenant des exonérations des subventions et des exemptions d'impôts pour les grands actionnaires, afin d'assurer l’achat d’avions de guerre et de ressources économiques pour les élections de 2022 afin de 'protéger la continuité du régime', a-t-il déclaré.

Il a souligné que pendant que le gouvernement tentait d’en finir avec la grève par la répression sélective et violente, le mouvement a gagné de l’audience dans la population et il a incorporé des composants nouveaux et complexes, chacun avec son cahier de revendications bloquées et non satisfaites, axées sur la justice sociale.

Au sujet de l’explosion sociale dans le pays, Caycedo a souligné que la crise économique du capitalisme périphérique frappe la Colombie depuis la décennie précédente, avec une augmentation du chômage depuis 2015.

L’irruption de la pandémie de Covid-19 a entraîné le retrait de dizaines de milliers de travailleurs du commerce informel, des licenciements et des fermetures de petites entreprises, la faim comme phénomène en constante augmentation, la vulnérabilité de la population face à la crise sanitaire, et les coûts de l’éducation ont également contribué à l’explosion, a-t-il ajouté.

Cependant, les mesures palliatives du gouvernement national et de certaines mairies, comme celle de Bogota, sont loin de représenter le revenu de base exigé par le Cahier d’urgence du Comité national de grève et le mouvement populaire organisé, a-t-il souligné.

À cela s’ajoute une histoire récente qui déclenche des faits nouveaux dans la vie colombienne, comme le non-respect de l’Accord de paix par le gouvernement d’Ivan Duque, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que la note la plus aberrante de cette réalité est constituée par la poursuite de l’extermination de personnes en détresse, de leaders sociaux populaires et d’activistes de gauche, en toute impunité.

'L’explosion sociale est devenue beaucoup plus qu’un mouvement de mouvements revendicatifs et indignés qui a paralysé un pays, dont le gouvernement refuse d’offrir des espaces pour le dialogue et la négociation et s’oriente vers l’écrasement brutal de la protestation', a-t-il souligné.

Il exprime une véritable dénonciation de l’oppression et de la violence de l’État après l’Accord de paix, avec la nécessité d’ouvrir et d’approfondir la démocratie, a déclaré Caycedo.

La nécessité d’une solution démocratique à cette crise fait partie de l’horizon immédiat comme tâche de la plus grande convergence des forces, objectif qui est dans la perspective du Pacte historique et dans le rôle des forces démocratiques qui y participent, a-t-il averti.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/260679-le-parti-communiste-colombien-souligne-la-composition-diverse-de-la-greve

Tag(s) : #colombie, #PACOCOL, #Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :