Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le jeune homme devenu le symbole de la grève contre le gouvernement est mort en Colombie
 
Bogota, 11 mai (Prensa Latina) Le jeune Lucas Villa, victime de la répression déclenchée par le gouvernement colombien contre des manifestants pacifiques dans le cadre d'une grève nationale, est mort aujourd'hui et sa mort a choqué la nation.

M. Villa a subi huit impacts de balles le 5 mai dernier dans la ville de Pereira, dans l'ouest du pays, et a reçu des soins intensifs à l'hôpital local San Jorge, où il a été signalé dans un état neurologique grave, une situation suivie de près par la population colombienne.

Depuis, il est devenu une autre image des agressions mortelles subies par les manifestants pacifiques lors des mobilisations qui ont débuté le 28 avril dernier contre le gouvernement du président Iván Duque et ses mesures néolibérales.


Sur Twitter, l'utilisateur Esmeralda a exprimé ses regrets pour ce décès et a écrit que "la Colombie fait mal à l'âme et le pire est qu'ils veulent nous faire croire que rien ne se passe".

De son côté, David Rozo, également utilisateur du réseau social, a écrit que Lucas vivra éternellement.

Parmi les centaines de ressortissants qui ont exprimé leurs sentiments sur les réseaux sociaux, beaucoup ont dédié des hommages à Villa avec des caricatures, des vidéos, des photos, des slogans et la promesse que sa mort ne sera pas vaine.

L'ONG Fondation internationale pour les droits de l'homme a condamné dans un tweet : "Le président Iván Duque affirme qu'"il fera peser tout le poids de la loi sur les responsables" du meurtre du jeune étudiant Lucas Villa. Eh bien, Monsieur le Président, démissionnez et remettez-vous à la Justice, car les responsables sont vous et l'ancien Président Alvaro Uribe".

De son côté, l'utilisateur Tweet1A a déclaré que (l'ancien président colombien) Álvaro Uribe Vélez a donné l'ordre de tuer Lucas Villa, tandis que @jfpv s'est interrogé : "aujourd'hui Lucas Villa est parti, demain qui sera".

Dans ce contexte, la Central Unitaria de Trabajadores a déclaré que la grève nationale se poursuit et a appelé à continuer les mobilisations ce mercredi et à augmenter la protestation pacifique en respectant strictement les normes de biosécurité dues à la pandémie.

jcm/dla
source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=448326&SEO=fallecio-en-colombia-joven-devenido-simbolo-de-paro-contra-gobierno

Tag(s) : #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :