Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édité par Reynaldo Henquen
2021-05-10 09:56:52

      

Par Guillermo Alvarado

L’exécution du mécanisme COVAX, instrument  créé pour garantir un accès plus équitable des pays ayant moins de ressources aux vaccins anti-Covid-19, se heurte à un sérieux retard, ce qui met en danger la  vie de millions d'êtres humains face aux rebonds virulents de la pandémie.

Tel que je l'avais signalé dans un commentaire publié le 26 novembre 2020, celle-ci est une initiative de l'Organisation Mondiale de la Santé, OMS, l'Alliance Gavi pour les vaccins et la Coalition pour la Promotion des Innovations entre autres entités, face aux épidémies.

Elle est formée de plus de 170 pays et elle permet aux pays ayant de basses ressources de négocier directement avec les fabricants dans le but d'obtenir un volume rationnel de vaccins et à ceux qui manquent de ressources de les leur faire parvenir par le biais d'une assistance financière spéciale.

Cependant jusqu'à présent, cela n'a pas fonctionné de cette manière, ce qui provoque que dans les nations dites riches un habitant sur quatre a reçu au moins une dose d'immunisants, mais dans les plus pauvres la proportion est d'un habitant sur 500, a indiqué Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l'OMS.

Les retards que plusieurs fonctionnaires estiment à deux ou quatre mois, sont dus à des problèmes financiers, logistiques et de production.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé le coût de l'opération serait d’autour de 5 milliards de dollars, mais pour l'instant on ne  dispose que de 3 milliards.

La co-directrice de l'Observatoire de la Santé Mondiale, Nathalie Ernoult, a déclaré au journal français Le Figaro que dans la pratique il s'est avéré  plus difficile que prévu de monter un système pareil en temps de crise.

Ceux qui étaient en mesure de le faire, ont accéléré leurs accords avec les transnationales pharmaceutiques, au détriment des moins favorisés, a signalé Ernoult.

Un autre élément négatif au cours des dernières semaines est le sévère rebond que vit l'Inde, l'un des principaux producteurs de vaccins, qui a cessé d'exporter les doses pour les utiliser sur sa propre population, notamment ceux d'AstraZeneca qui sont les moins chers du marché.

Sous ces conditions l'alternative de COVAX est de diversifier ses sources d'approvisionnement pour atteindre les objectifs proposés.

La suspension temporaire des patentes est la solution la plus viable car cela permettrait une production massive des vaccins.

La Russie, la France et les États-Unis ont déjà exprimé leur soutien à cette initiative et l'Union Européenne a déclaré être prête à dialoguer bien qu'elle ait averti que les négociations prendront un temps prolongé.

Pendant ce temps, les pauvres n'ont plus qu'à attendre et à souffrir.

source : https://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/256755-le-covax-en-retard

Tag(s) : #Covax

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :