Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faisons la grève dans l'unité pour la vie, la justice sociale et le changement démocratique.
COMITÉ CENTRAL PCC 29 AVRIL 2021 VU : 686


La grève nationale est un événement qui jouit d'une énorme audience et d'un grand respect dans toutes les sphères sociales, culturelles, régionales et locales du pays. Les classes sociales agraires ouvrières et populaires, les classes moyennes, les populations ethniques de la Colombie profonde se sont mises en mouvement face aux actes arbitraires, au traitement irresponsable, inconstant et classiste pour faire face à la Pandémie et à ses conséquences mortelles, surtout parmi les couches populaires.

Ils rejettent l'assaut de crimes, de massacres, de faux positifs, de déplacements forcés, de provocations, qui poursuivent le génocide des leaders sociaux et des ex-combattants, signataires de l'Accord de paix.

A cela s'ajoute la scandaleuse et injuste réforme fiscale régressive, dont la charge principale pèse sur l'immense masse des salariés, des chômeurs, des travailleurs informels, condamnés à la faim et à la pauvreté, sans le moindre respect pour l'aggravation de leur condition.

L'extrême droite au pouvoir cherche finalement à se laver les mains du désastre de la crise nationale. Ceux qui prétendent être les éternels propriétaires du pouvoir et des privilèges de l'État sont alarmés et imputent l'énorme croissance de la protestation légitime à l'opposition démocratique alternative.

Eux qui ont promu sans vergogne la présence du travail et de l'éducation sans mesures préventives, invoquent maintenant la protection contre la mobilisation de la rue soi-disant pour "empêcher l'aggravation des dommages par l'expansion de la pandémie".

Avec un cynisme infini, ils se disculpent des propositions atroces : la TVA sur l'alimentation, les services publics, les pompes funèbres, le projet de loi 010 pour réorganiser l'EPS, la réforme des retraites, le paquet anti-populaire dont le rejet social a fait voler en éclats le conformisme et la peur.

Ils annoncent maintenant la militarisation, la répression, la judiciarisation et même un état de motion. Il n'est pas étrange que les facteurs de provocation s'intensifient à la frontière avec le Venezuela, dans l'Arauca et l'Apure, où le régime Duque-Uribe joue avec le feu, main dans la main avec le Commandement sud des États-Unis et ses instruments paramilitaires.

La grève ira au-delà de toute interdiction. Les citoyens manifesteront de manière responsable et ordonnée, en prenant les mesures d'autoprotection qui s'imposent.

Le Parti communiste colombien appelle à agir dans l'unité d'action, syndicale, sociale, politique, culturelle et patriotique en défense de la protestation légitime et de la souveraineté populaire.

Il met en avant avec insistance la nécessité d'une solution démocratique et juste à la crise, en s'attaquant à sa phase la plus aiguë avec le revenu de base, la vaccination de masse, l'éducation publique et supérieure gratuite, la réforme rurale pour la souveraineté alimentaire, le statut du travail, la réforme politique et électorale, le respect de l'autodétermination des Peuples et l'indépendance dans les relations internationales.

Il postule la vision du Pacte historique comme un processus et un chemin d'émancipation populaire et de changement démocratique pour surmonter la guerre, le génocide, la corruption, l'injustice et les mensonges des dirigeants.

Parti communiste colombien
Comité central

Bogotá D C, 28 avril 2021

source : https://www.pacocol.org/index.php/comites-regionales/valle-del-cauca/14917-primero-de-mayo-el-paquetazo-economico-no-pasara

Tag(s) : #Pacocol, #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :