Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Début de la période de silence électoral pour le second tour des élections en Équateur
Quito, 9 avril (Prensa Latina) L'Équateur vit à partir d'aujourd'hui une période de silence électoral avant le second tour des élections présidentielles, prévu le dimanche 11 avril.

L'étape actuelle fait suite à la campagne électorale menée du 16 mars à 23h59 (heure locale) hier par les deux prétendants Andrés Arauz-Carlos Rabascall (coalition progressiste Union pour l'Espoir) et Guillermo Lasso-Alfredo Borrero (alliance de centre-droit Creo-Parti social-chrétien).

Les deux duos avaient 24 jours pour réaliser des actes et des réunions à caractère prosélyte, dans le but de ratifier le soutien obtenu lors du premier tour des élections du 7 février et d'attirer les voix des électeurs indécis et de ceux qui ont voté pour un autre des 14 autres candidats qui ont participé aux élections.

Conformément au Code de la démocratie, le silence électoral sera en vigueur jusqu'à 17 heures dimanche, heure de fermeture des bureaux de vote.

Selon la réglementation, pendant cette période, il est interdit de diffuser tout type d'information fournie par les institutions publiques, ainsi que la publicité électorale, les opinions ou les images dans tous les types de médias qui incitent les électeurs à une position ou une préférence.

De même, il est interdit d'organiser des rassemblements, des réunions ou tout autre acte à caractère électoral.

Selon les autorités du Conseil national électoral (CNE), à partir de ce jour et jusqu'au vote, les électeurs auront le temps de définir, par eux-mêmes, leur penchant pour un candidat ou un autre.

La sanction pour le non-respect de cette disposition légale comprend l'interruption de la publicité dans l'espace médiatique qui fait l'objet de l'infraction, ainsi qu'une amende de 10 000 à 102 000 dollars et même la suspension du média jusqu'à six mois, en cas de récidive.

À midi aujourd'hui entrera également en vigueur la loi dite Dry, qui suspend la vente, la distribution et la consommation de boissons alcoolisées, 36 heures avant le scrutin et jusqu'à 12h00 le lundi 12 avril et établit également une pénalité de 50 pour cent d'un salaire de base (200 dollars) pour les contrevenants.

Le scrutin a commencé en Équateur la veille, pour huit mille 307 personnes privées de liberté sans condamnation définitive, se poursuit aujourd'hui avec le Vote à domicile, pour les adultes à partir de 50 ans ayant un handicap physique égal ou supérieur à 75 pour cent et se termine dimanche avec la participation du reste des 13 millions 99 mille 150 électeurs inscrits.

mem/scm

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=441380&SEO=comienza-periodo-de-silencio-electoral-por-balotaje-en-ecuador

Tag(s) : #equateur, #Elections

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :