Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bogota, 3 mars (RHC) L’Institut d’Etudes pour le Développement et la Paix (Indepaz) de Colombie a dénoncé aujourd’hui la mort numéro 28 en 2021 d’un leader social dans le pays.

Jaime Basilio, chef d’un groupe indigène de la municipalité de San Onofre, département de Sucre, a été assassiné dans sa résidence, a indiqué l’organisation qui analyse les aspects pertinents du conflit national.

Jusqu’à présent, tous les détails du fait sont inconnus, a signalé Indepaz, tandis que des utilisateurs sur les réseaux sociaux exigent du gouvernement dirigé par Ivan Duque une enquête responsable.

Sucre est en plein processus de réparation, San Onofre a été dominée par une caste narcotrafiquante sans que la justice ne fasse rien, a indiqué le sénateur Gustavo Petro sur son compte sur le réseau social Twitter.

La spirale de la violence en Colombie se poursuit et le nombre de dirigeants sociaux tués en un peu plus de deux mois en 2021 s’ajoute à 15 massacres et à l’assassinat de 10 ex-combattants des Forces armées révolutionnaires.

En 2020, plus de 90 massacres ont été signalés, ainsi que quelque 250 dirigeants sociaux assassinés, sans que l’administration actuelle n’agisse pour endiguer cette situation d’insécurité, selon les experts.

Ce phénomène mérite une politique qui ne soit pas simplement d’offrir des récompenses et de faire un conseil de sécurité parce que cela ne résout pas le problème, a réfléchi Camilo González, président d’Indepaz, dans un entretien avec Radio Caracol.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/249428-un-autre-dirigeant-social-tue-violemment-en-colombie

Tag(s) : #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :