Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le bombardement américain de la Syrie est illégal et constitue un nouvel acte d'agression américain au Moyen-Orient !
Mardi 2 mars 2021

Déclarations
Le Conseil portugais pour la paix et la coopération condamne les bombardements américains effectués le 25 février sur le territoire syrien, qui constituent un nouvel acte d'agression contre ce pays et une nouvelle violation du droit international.
Cette action militaire décidée par la nouvelle administration américaine constitue un affront flagrant à la Charte des Nations Unies et au droit international, démontrant dans la pratique ce que les déclarations successives laissaient déjà deviner : en matière de politique étrangère, les objectifs de l'administration Biden ne diffèrent pas de ceux qui ont guidé l'action de votre prédécesseur...
Ce que ces attaques semblent confirmer, c'est l'intention des États-Unis de poursuivre l'occupation illégale des territoires du nord et du sud de la Syrie et la politique d'ingérence et d'agression qui marque leur présence au Moyen-Orient depuis des décennies.
En gardant à l'esprit l'assassinat du général iranien Qasem Soleimani par les États-Unis il y a un peu plus d'un an, l'attentat de jeudi dernier visait les forces qui résistent à la politique d'agression et d'occupation des États-Unis au Moyen-Orient, notamment en Irak, ainsi que les groupes terroristes Al-Qaïda et Daesh.
Comme le CPPC l'a affirmé à maintes reprises, la Syrie résiste à une agression extérieure encapuchonnée, les groupes terroristes s'assumant comme les fers de lance de la stratégie de guerre des États-Unis et de leurs alliés, qui dès le départ les entraînent, les arment et les financent, comme cela a été largement rapporté.
Pour le CPPC, seuls la fin de l'agression contre la Syrie et le retrait des forces militaires occupant illégalement le territoire syrien servent la cause de la paix et de la sécurité internationales et respectent les principes inscrits dans la Charte des Nations unies. La Syrie, comme tout pays du monde, a droit à la paix, à la souveraineté, à l'indépendance, à l'intégrité territoriale, au développement, au progrès social.
De la part des autorités portugaises, le CPPC exige une position ferme pour défendre les principes énoncés dans l'article 7. de la Constitution de la République portugaise, tels que l'indépendance nationale, le respect des droits des peuples, l'égalité entre les États, la solution pacifique des conflits internationaux ou la non-ingérence dans les affaires intérieures des États. Ce qui exige l'expression publique de la répudiation d'une nouvelle agression et invalide tout soutien - par action ou omission - à la stratégie de déstabilisation et de guerre que les États-Unis mettent en œuvre au Moyen-Orient, administration après administration.
Le CPPC appelle tous les amoureux de la paix à répudier la guerre contre les peuples du Moyen-Orient, en exigeant le respect de la Charte des Nations Unies et du droit international.

La direction nationale du CPPC
27.02.2021

Conseil Portugais pour la Paix et la Coopération

source : http://www.wpc-in.org/statements/american-bombing-syria-illegal-and-constitutes-new-us-act-aggression-middle-east

Tag(s) : #Portugal, #Syrie, #Paix, #Biden

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :