Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Résolution de l'Association internationale des juristes démocrates demandant la fin immédiate du blocus sur le Venezuela
16 février 2021
 

La résolution suivante a été adoptée par l'Association internationale des juristes démocrates lors de la réunion de son conseil le 7 février 2021, en s'appuyant sur nos multiples appels à la fin des mesures coercitives unilatérales et des mesures coercitives unilatérales spécifiques imposées au Venezuela par les États-Unis, le Canada et l'Union européenne. Le texte espagnol est le texte original de la résolution et le texte anglais est en traduction.

 

 

RÉSOLUTION DE L'IADL DEMANDANT UNE ACTION IMMÉDIATE POUR METTRE FIN AU BLOCUS DU VENEZUELA

L'Association internationale des juristes démocrates, conformément à ses principes démocratiques et à ses processus organisationnels, exprime que la population de la République bolivarienne du Venezuela est victime d'un blocus économique, financier et commercial imposé par les États-Unis d'Amérique, le Canada et leurs alliés de l'Union européenne, qui a officiellement commencé le 18 décembre 2014, avec l'approbation de la loi 113-278 du Congrès américain, qui a généré une violation grave et massive des droits de l'homme des Vénézuéliens à la vie, à la santé, à l'intégrité personnelle et à l'alimentation.

Ces mesures coercitives unilatérales empêchent l'État vénézuélien de gérer ses réserves internationales et d'autres ressources du système financier international. En outre, elles ont pratiquement paralysé l'industrie pétrolière, qui représentait plus de 95 % des revenus du pays, au point de créer une crise de l'approvisionnement en essence dans le pays qui possède les plus grandes réserves prouvées d'hydrocarbures au monde.

Depuis mars 2020, le Venezuela est confronté à la pandémie COVID-19, dont l'apparition a généré une réelle menace pour la vie et la santé humaine. La pandémie a mis les systèmes de santé à rude épreuve et a eu des répercussions négatives sur les économies du monde entier.

Face à cette réalité, l'État vénézuélien a exprimé sa volonté d'acquérir les vaccins pour COVID-19 afin de garantir la vie et la santé et de vacciner gratuitement toutes les personnes dans des conditions égales. Toutefois, il n'a pas été en mesure de les acheter, car ses ressources internationales se trouvent dans des banques privées étrangères qui ne permettent pas à l'État vénézuélien d'administrer et d'accéder à ses propres fonds, en raison des mesures coercitives unilatérales imposées par les États-Unis d'Amérique et l'Union européenne.

L'IADL fait appel à la communauté internationale et aux institutions financières concernées comme suit :

    L'AIDL demande au système financier international et aux banques concernées de débloquer d'urgence les ressources financières qui permettraient à la République bolivarienne du Venezuela d'acquérir pour sa population les doses du vaccin contre COVID-19.
    L'IADL exige que les États qui imposent un blocus économique, financier et commercial au détriment de la population vénézuélienne cessent immédiatement ces actions, en particulier pendant la pandémie de COVID-19.
    L'IADL exhorte le Secrétaire général des Nations Unies et le Haut Commissaire aux droits de l'homme à adopter toutes les mesures à leur disposition pour accomplir ces tâches.

Adopté : 7 février 2021

source : https://iadllaw.org/2021/02/iadl-resolution-urging-immediate-end-to-blockade-on-venezuela/

Tag(s) : #AIJD, #Venezuela, #Blocus

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :