Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La Paz, 18 février (Prensa Latina) L’ancien président bolivien Evo Morales a salué aujourd’hui la restitution par le gouvernement de Luis Arce au FMI d’un crédit de 346,7 millions de dollars géré par l´ancienne mandataire de facto Jeanine Áñez.

Sur son compte Twitter, Morales a félicité Arce pour la restitution de ce crédit qu’il a qualifié d´onéreux, conditionné et assumé par la dictature contre les intérêts du peuple.

Il a ensuite affirmé que la Bolivie est à nouveau libre, digne et souveraine, se référant à l’annonce faite ce mercredi par la Banque Centrale de Bolivie (BCB) de restituer à cet organisme international les 346,7 millions de dollars, qui ont déjà atteint les 351 millions de dollars en raison de commissions et d’intérêts.

Dans un communiqué, la BCB a expliqué que ce crédit avait été irrégulièrement géré par le gouvernement de facto, et qu’il avait donc été restitué 'pour défendre la souveraineté économique du pays et le respect de la Constitution politique de l’État'.

Elle ajoute que ce prêt, en plus d’être irrégulier et onéreux en raison des conditions financières, a généré des coûts économiques supplémentaires et millionnaires à l’État, qui en février 2021 totalisent 24,3 millions de dollars.

L’analyse effectuée par la BCB a également révélé que le Mécanisme de financement rapide du FMI avait imposé un certain nombre de conditions comme des impositions fiscales, financières, de change et monétaires.

Ainsi, les articles 158 et 322 de la Constitution et d’autres dispositions connexes en vigueur sont violés, portant ainsi atteinte à la souveraineté et aux intérêts économiques du pays, a précisé la BCB dans le communiqué.

peo/mgt/dla

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885675:evo-morales-soutient-la-restitution-du-credit-de-la-bolivie-au-fmi&opcion=pl-ver-noticia&catid=59&Itemid=101

Tag(s) : #Bolivie, #Evo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :