Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le Quotidien du Peuple en ligne | 28.01.2021 11h09 

La vaccination contre la Covid-19 est décisive pour gagner la bataille contre le virus sur fond de propagation de l'épidémie dans le monde. Le 25 janvier, le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a estimé à 100 millions le nombre de cas confirmés de COVID-19 dans le monde cette semaine. La perte causée par l'épidémie a atteint des mille milliards de dollars, a-t-il dit en citant deux derniers rapports. Si les vaccins ne sont pas distribués de façon équitable, le monde sera confronté aux désastres éthiques et économiques.

En tant que grande puissance responsable, la Chine s'est engagée à faire du vaccin chinois un bien public mondial une fois qu'il est mis au point et mise sur le marché, dans l'objectif de rendre le vaccin abordable et accessible aux pays en développement.

Le 8 octobre 2020, la Chine a signé un accord avec Gavi, l'Alliance du vaccin, rejoignant officiellement le COVAX. Ce mécanisme vise à fournir 2 milliards de doses de vaccins tant aux pays qui autofinanceront leur propre participation qu'aux pays à revenu faible qui verront leur participation soutenue par la garantie de marché du COVAX d'ici la fin 2021, afin d'accélérer le développement et la production des vaccins et d'assurer l'accès équitable aux vaccins par chaque pays.

"Portant la vision d'une communauté de santé pour l'humanité, la Chine a pris cette mesure pour que le vaccin devienne un bien public mondial", a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying. "Malgré l'état avancé de développement de nombreux vaccins chinois dans le monde et notre capacité de production adéquate, nous avons décidé de rejoindre ce mécanisme dans l'objectif de contribuer à une distribution équitable des vaccins dans le monde, d'assurer la fourniture des vaccins aux pays en développement, et d'inciter plus de pays en mesure de la faire à rejoindre et à soutenir le mécanisme."

Avec la mise sur le marché sous conditions du premier vaccin chinois inactivé et la poursuite des essais cliniques des autres vaccins candidats en phase III dans plusieurs pays étrangers, un nombre croissant de pays approuvent, commandent et inoculent les vaccins chinois. Le 2 janvier, l'Égypte a approuvé le vaccin inactivé chinois Sinopharm pour une utilisation d'urgence et compte commander 40 millions de doses de vaccins. Le 3 janvier, la Thaïlande a annoncé la conclusion d'un accord d'achat de 2 millions de doses de vaccins Sinovac. Le 6 janvier, le Pérou a annoncé la conclusion d'un accord d'achat avec Sinopharm, dont les 1 millions premières doses sont prévues d'arriver en janvier au Pérou. Le 6 janvier, le président indonésien Joko Widodo a annoncé l'arrivée de 3 millions de doses de vaccins Sinovac dans son pays. Ces vaccins seront ensuite distribués au pays. Le 10 janvier, le président des Seychelles Wavel Ramkalawan a été le premier à recevoir le vaccin Sinopharm et a encouragé la population à recevoir des vaccins chinois.

"Une fois le vaccin chinois mis au point et mise sur le marché, la Chine honorera fermement ses engagements en faisant des vaccins un bien public mondial, qui sera fourni au monde au prix équitable et raisonnable", a fait savoir Shen Bo, directeur du département des organisations et conférences internationales du ministère des Affaires étrangères. "Nous accordons une grande importance à ce que le vaccin reste accessible et abordable dans les pays en développement. Nous leur fournissons les vaccins par de multiples moyens en fonction de la situation, y compris le don et l'aide sans contrepartie."

Des usines de production de vaccins inactivés de haute sécurité biologique que Sinopharm a construites récemment à Wuhan et à Beijing ont déjà commencé la production à grande échelle. Sinopharm a déjà produit presque 100 millions de doses de vaccins à la fin 2020. Sa capacité de production pourrait dépasser 1 milliard de doses en 2021, selon Liu Jingzhen, président du conseil d'administration de Sinopharm.

La première ligne de production de vaccins inactivés construite et lancée par la société Sinovac Life Science à la fin août 2020 a une capacité de production de 500 millions de doses par an. La 2e ligne de production est déjà construite, et sera bientôt mise en service, selon Yin Weidong, président du conseil d'administration de Sinovac Life Sciences Co., Ltd. "Nous sommes capables de produire 1 milliard de doses par an, lesquelles pourront vacciner 500 millions de personnes (2 doses par personne)", a dit Yin Weidong. La production se poursuit 24 heures sur 24.

18 entreprises chinoises sont en train de renforcer leur capacité de production de vaccins, a fait savoir Mao Junfeng, directeur du département de biens de consommation du ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information. Grâce à l'augmentation de la capacité de production de vaccins anti-COVID, la Chine sera en mesure de répondre à son propre besoin de vaccination à grande échelle en Chine, et de contribuer à la transformation des vaccins en bien public mondial. 

Par Wang Meihua, journaliste de l'édition d'outre-mer du Quotidien du Peuple

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)
source : http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2021/0128/c31354-9813882.html

Tag(s) : #vaccin, #Chine, #Covid19

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :