Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Havane, 19 janvier (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires Étrangères, Bruno Rodriguez, a questionné hier l’accès aux vaccins anti-Covid-19 disponibles qui, selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), bénéficie aux pays les plus développés.

Sur son compte Twitter, le chancelier a attiré l’attention sur le fait qu’à peine 10 pays ont acheté 95 % des vaccins contre la pandémie produits, chiffre qui jette le doute sur les possibilités réelles de vaccination pour le monde en voie de développement.

Comment assurer un accès équitable à la vaccination dans les pays du Sud? , a questionné le chef de la diplomatie insulaire sur le réseau social; tout en demandant comment la vaccination pourrait être assurée aux pauvres et aux familles vulnérables, et combien de temps cela prendrait pour la mettre en place.

Ce lundi, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que la planète est au bord d’un désastre moral en raison de la distribution inégale de ces médicaments, qui sera payé par la vie de nombreuses personnes dans les pays les plus pauvres.

Il a indiqué que plus de 39 millions de doses de vaccins ont été administrées dans au moins 49 pays à revenu élevé, alors que seulement 25 millions ont été administrées dans les pays à faibles ressources.

Il est juste que les gouvernements donnent la priorité à la vaccination de leurs travailleurs de la santé et des groupes vulnérables, a souligné le fonctionnaire, mais le système a permis le côté négatif qui est que de jeunes adultes en bonne santé de nations riches sont immunisés avant les médecins et les personnes âgées dans les territoires en développement.

Dans ce contexte, Cuba et le Venezuela avancent dans la création de la Banque de vaccins pour l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique-Traité sur le commerce des peuples (ALBA-TCP), initiative qui vise à assurer la vaccination des peuples du mécanisme d’intégration.

Selon le président vénézuélien, Nicolás Maduro, cette question a fait partie des sujets abordés lors de la visite à Cuba, le week-end dernier, de la vice-présidente Delcy Rodriguez, qui a eu un agenda de travail intense avec les autorités cubaines.

L’île pourrait commencer en mars prochain l’utilisation d’urgence de l’un de ses quatre candidats vaccinaux contre la Covid-19, comme l’a confirmé à la chaîne de télévision Russia Today le président du Groupe d’Entreprises des Industries Biotechnologiques et Pharmaceutiques (Biocubafarma), Eduardo Martinez.

'Les études cliniques de la phase 3 du vaccin qui est le plus en avance pourraient commencer au mois de mars. A partir des résultats, et connaissant ceux d’autres candidats au niveau international, nous pourrions prétendre à une utilisation d’urgence pour commencer à faire des vaccinations massives aux personnes les plus à risque', a-t-il affirmé.

peo/ga/kmg

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885510:le-chancelier-de-cuba-questionne-lacces-aux-vaccins-anti-covid-19&opcion=pl-ver-noticia&catid=185&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba, #Covid19

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :