Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L'ONU s'inquiète des assassinats d'anciens membres de la guérilla en Colombie
 
Bogotá, 8 janvier (Prensa Latina) L'ONU a confirmé aujourd'hui qu'elle considère le meurtre d'anciens guérilleros en Colombie comme le principal obstacle à la mise en œuvre des accords de paix signés par l'État et la guérilla en 2016.

Le chef de la mission de vérification de l'ONU pour cet accord, Carlos Ruiz, en a fait état dans son rapport trimestriel au Conseil de sécurité de l'organisme international, où il a souligné que malgré l'impact du Covid-19, 73 membres démobilisés des Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP) ont perdu la vie violemment.

Malheureusement, les mesures n'ont pas été efficaces, les chiffres restent très élevés, à partir de cette année il y a eu plus de meurtres, et nous avons atteint 250 morts, s'il n'y a pas de sécurité même pour eux-mêmes est quelque chose de tragique pour le processus", a averti le diplomate.

Ruiz a conseillé de renforcer les mesures de protection des anciens guérilleros, de leurs communautés et des centres de réincorporation à la vie civile.

Dans les jours précédant 2021, trois anciens combattants ont été assassinés, le dernier de ces événements étant rapporté aujourd'hui par les FARC, aujourd'hui le parti de la Force révolutionnaire alternative du Commun (Fuerza Alternativa Revolucionaria del Común). Cette force politique souligne dans une déclaration que depuis la signature des accords de paix avec l'État, il y a un peu plus de quatre ans, 252 combattants démobilisés ont ainsi perdu la vie, une situation dont elle tient le gouvernement du président Ivan Duque pour responsable.

Les FARC exigent que des enquêtes soient menées pour traduire en justice les responsables de ces meurtres.

Nous insistons sur le fait que la seule façon de sortir de cette nouvelle vague de violence est la mise en œuvre effective et complète des accords de paix, en particulier ceux relatifs aux garanties de sécurité, à la réincorporation et au démantèlement des structures qui sont les successeurs du paramilitarisme", souligne le texte du parti de gauche.

jf/avs

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=422414&SEO=onu-preocupada-por-asesinatos-de-exguerrilleros-en-colombia

Tag(s) : #ONU, #colombie, #FARC

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :