Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La visite dans le secteur A de la Zone spéciale de développement de Mariel a inclus l’usine de couches jetables et de serviettes hygiéniques de la société Thai Binh Global Investment Corporation, la première entreprise vietnamienne à s’être installée sur ce site. Photo: Studios Révolution

Le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba, le général d'armée Raul Castro Ruz, le président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, et le Premier ministre, Manuel Marrero Cruz, ont visité dans la matinée du samedi 12 décembre la Zone spéciale de développement de Mariel, une enclave stratégique située au nord de la province d'Artemisa, à 45 kilomètres de La Havane.

Après un certain temps sans visiter personnellement ce site, bien qu'il ait toujours suivi de près ses activités, Raul a estimé que « la Zone se développe de jour en jour » et a souligné l'importance stratégique du site. Une merveille, a-t-il dit, non seulement pour le pays, mais aussi pour la province d’Artemisa. Il s'est également félicité de la rapidité d’exécution des travaux.

Raul, Diaz-Canel et Marrero — accompagnés des vice-Premiers ministres Ramiro Valdés Menendez et Alejandro Gil Fernandez, ainsi que de dirigeants de diverses organisations — ont reçu une explication générale du processus d'investissement mené dans plusieurs secteurs d’activités.

Selon Osvaldo Bravo Borrego, directeur général de l'Entreprise des services d’ingénierie pour la Direction intégrale des projets, 733 hectares de parcelles ont été achevés depuis le second semestre 2014, avec les infrastructures nécessaires pour l'eau, l'électricité et les services de communication, entre autres. En outre, 317 kilomètres de routes sont déjà opérationnels.

Dans la Zone spéciale, a-t-il précisé, plus de 3 milliards de pesos ont été investis depuis 2011. En cette année 2020, qui a été complexe en raison de la situation traversée par le pays, le programme d'investissements sera exécuté sans aucun retard, a-t-il signalé.

Le responsable a donné des détails sur chacun des secteurs dans lesquels ils travaillent, sur l'intégration de l'industrie nationale dans l'infrastructure de Mariel et sur les travaux de dragage effectués dans la baie, une question vitale pour l'avenir de la Zone. À cet égard, le général d'armée a recommandé d’accélérer les travaux dans ce domaine afin que le port puisse accueillir des navires à fort tonnage, dont les super post-panamax. Selon certaines sources, ces navires peuvent transporter jusqu’à 130 000 tonnes, font 366 mètres de long, ont une capacité de 13 500 conteneurs et peuvent atteindre 16 mètres de tirant d'eau.

Bravo Borrego a également évoqué le programme de logements de la localité de Quiebra Hacha, qui prévoit dans un premier temps 716 appartements, dont 146 sont achevés. Le programme se déroule comme prévu, a-t-il indiqué, et il a montré des photos des logements confortables qui seront distribués.

Pour sa part, Ana Teresa Igarza Martinez, directrice du Bureau de développement de la Zone spéciale de Mariel, a rappelé que depuis la création du site, le développement des infrastructures et l'attraction des investissements ont convergé. À ce jour, a-t-elle ajouté, 55 affaires ont été conclues : 31 sont en cours. Elles sont diversifiées dans des domaines importants tels que l'industrie alimentaire, l'industrie légère et sidérurgique, la construction, l'électronique, la logistique, l'énergie et les branches financières et bancaires.

Dans la Zone spéciale, plus de 11 700 emplois directs et indirects ont été créés, a-t-elle ajouté.

Igarza Martinez a souligné que, malgré le blocus exercé par les États-Unis et l'impact de l'épidémie de covid-19 au cours de l'année, le travail dans la zsdm n'a pas cessé : ni le processus d'investissement, ni l'attraction des investissements étrangers. Plusieurs des entreprises établies ont demandé à s’étendre, ce qui continue à consolider Mariel comme une place importante dans le pays, a-t-elle précisé.

Sur ces questions, le président de la République a estimé que les entreprises cubaines qui commercialisent leurs produits dans la Zone et qui conservent une partie des liquidités pour leur propre développement ont un impact économique non négligeable. Bien que, a-t-il prévenu, ce processus soit encore embryonnaire et qu'il existe de nombreuses potentialités à exploiter.

Eduardo Martinez Diaz, président du Groupe d’entreprises BioCubaFarma, a également participé à la réunion, offrant des détails sur le cigb-Mariel de biotechnologie industrielle, un complexe de recherche et industriel à capital 100% cubain qui répondra aux normes les plus exigeantes de ce secteur dans le monde.

Martinez Diaz a expliqué que l'usine produira des médicaments cubains tels que l'Heberprot-P, avec une nouvelle formulation basée sur l'utilisation de la nanotechnologie ; l'Heber Nasvac, un vaccin thérapeutique recombinant contre l'hépatite B ; l'Heberferon, pour le traitement du cancer de la peau, du cerveau et des reins, qui est également l'un des médicaments les plus efficaces dans le protocole contre la covid-19 et la Proctokinase, pour le traitement des crises hémorroïdales aiguës. Ses installations modernes produiront également le futur vaccin contre le sars-cov-2.

Nos scientifiques, a-t-il dit, doivent être conscients du rôle qu'ils sont appelés à jouer dans l'avenir de Cuba. Ils ont tout le soutien du pays et ils continueront à l'avoir. Chaque fois que j'entends parler de ces questions, a insisté Raul, mon admiration pour Fidel grandit.  

La journée pleine de bons moments s'est terminée par une visite du secteur A de la Zone spéciale de développement, notamment de l'usine de couches jetables et de serviettes hygiéniques appartenant à la Thai Binh Global Investment Corporation, la première entreprise du Vietnam à s'être installée sur le site.

Selon Vi Nguyen, sa directrice, ils produisent 120 millions de couches et 240 millions de serviettes hygiéniques par jour. La demande du pays étant beaucoup plus élevée, des travaux sont en cours pour une deuxième ligne de production et une autre pour la production de lingettes humides, qui devrait être opérationnelle d'ici l'année prochaine.

Vi Nguyen a expliqué aux visiteurs que l'usine a généré de l'emploi pour 133 travailleurs, notamment des jeunes femmes de la communauté.

Au moment du départ, Raul s'est dit très heureux que la première usine qu'il ait visitée dans la Zone appartienne précisément au Vietnam, un pays frère avec lequel Cuba vient de célébrer le 60e anniversaire des relations diplomatiques.

source : http://fr.granma.cu/cuba/2020-12-21/raul-diaz-canel-et-marrero-ont-visite-la-zone-speciale-de-developpement-de-mariel-une-enclave-strategique-de-cuba

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :