Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les syndicats du Costa Rica rejettent la négociation avec le FMI
San José, 7 décembre (Prensa Latina) Plusieurs organisations syndicales costaricaines affirment dans une lettre ouverte au président Carlos Alvarado qu'elles rejettent toute négociation avec le Fonds monétaire international (FMI), car elle a rempli de misère et de douleur de nombreux peuples du monde.

Remise au président costaricain lors de sa tournée dans la zone sud ce week-end, la lettre est signée par la Fédération nationale des travailleurs des plantations, le Syndicat des travailleurs de Golfito, le Syndicat des travailleurs du citron et l'Organisation des paysans sans terre, regroupés au sein de la Fédération des travailleurs agricoles et des plantations (Fentrap).

Jeudi, la semaine précédente, le gouvernement du Costa Rica a annoncé qu'il reprendrait la décision controversée de négocier un prêt avec le FMI, ce qui a été la raison des protestations les plus violentes de ces 20 dernières années, avec des barrages routiers par différents secteurs locaux.

Le ministre de la Communication, Agustín Castro, a déclaré que pour résoudre définitivement le problème fiscal du pays, le gouvernement du Costa Rica va entamer une négociation avec le FMI, une décision avancée par les syndicats et plusieurs secteurs, dans des déclarations où ils accusent l'exécutif de trahir les participants au dialogue multisectoriel.

La lettre du Fentrap assure que le FMI a rempli de misère et de douleur des gens dans toutes les directions du monde. L'Europe civilisée n'a que récemment subi les conséquences de la présence de la soi-disant "troïka" : le FMI, la Banque centrale européenne et la soi-disant "Commission européenne".

Il indique que le FMI est le bras long du capital financier américain qui détermine les politiques des gouvernements, qu'ils soient républicains ou démocrates. C'est bien connu.

Le néolibéralisme et son démon, le FMI, continueront à appauvrir notre peuple. Ce processus maléfique doit être arrêté et il le sera, nous l'espérons, par la volonté démocratique des Costariciens", souligne Fentrap.

Ce groupement syndical accompagne ainsi d'autres syndicats costariciens qui refusent toute négociation avec cette entité financière internationale.

Informée le 17 septembre, cette première intention de négocier avec le FMI a reçu un rejet quasi unanime de tous les secteurs du pays en raison des nouvelles taxes et de la vente d'actifs de l'État qu'elle entraînerait.

jf/ale

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=416203&SEO=sindicatos-de-costa-rica-rechazan-negociacion-con-fmi

Tag(s) : #CostaRica, #syndicat, #FMI

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :