Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nations Unies, 3 décembre (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné aujourd’hui qu’il est urgent de considérer comme un bien public mondial les vaccins et tout autre traitement contre la Covid-19 et de les rendre accessibles à tous.

En intervenant durant la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies consacrée à la riposte mondiale à la pandémie, le titulaire a averti que les impacts de cette crise se feront sentir pendant des décennies.

C’est pourquoi, alors que nous travaillons tous à une reprise conséquente, il faut saisir l’occasion et apporter les changements nécessaires, a souligné le diplomate portugais.

À cet égard, a-t-il déclaré, le monde a besoin de systèmes de santé plus solides et plus abordables.

Bien que le vaccin et tout autre traitement contre la Covid-19 doivent être un bien public mondial, il y a actuellement un manque de financement pour de tels efforts, a-t-il regretté.

Le secrétaire général de l’ONU a rappelé que, dès le début de la pandémie, il a appelé à un cessez-le-feu mondial et à un appel à la paix dans tous les foyers du monde pour mettre fin à la violence contre les femmes et les jeunes filles.

Guterres a également évoqué les impacts du changement climatique sur la vie de tous, et les problèmes socio-économiques qui en découlent.

Nous devons cesser d’être en guerre avec notre planète, et faire face à la pandémie de toute urgence pour survivre et construire un avenir meilleur, a-t-il souligné.

Pour sa part, le Président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, en sa qualité de Président temporaire du Mouvement des pays non alignés (Mouvement des pays non alignés), a appelé à renouveler l’engagement collectif en faveur des valeurs du multilatéralisme et de la coopération internationale pour faire face à la pandémie.

Comme il l’a souligné dans une intervention virtuelle, cette session spéciale de l’Assemblée générale des Nations Unies a été proposée par le Mouvement des pays non alignés et a reçu un fort soutien au sein de la plus grande institution des Nations Unies.

Aliyev a également parlé de l’importance de garantir un accès équitable aux traitements et aux vaccins contre la Covid-19, qui doit être au cœur de la réponse mondiale concertée face à la pandémie.

peo/mem/ifb

SOURCE : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885209:le-secretaire-general-de-lonu-considere-comme-bien-public-mondial-un-vaccin-anti-covid-19&opcion=pl-ver-noticia&catid=29&Itemid=101

Tag(s) : #Covid19

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :