Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le président Daniel Ortega salue la force des peuples démontrée par le Venezuela et la Bolivie
Ecrit par Orlando Gallardo le 12/14/2020. Publié dans Actualités

Lors de sa participation au XVIIIe sommet de l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique - Accord commercial entre les peuples (ALBA-TCP), qui s'est tenu ce lundi dans le cadre du 16e anniversaire de l'organisation d'intégration régionale, le président du Nicaragua, Daniel Ortega, a célébré la victoire du peuple vénézuélien aux élections législatives du 6 décembre, qui a mis en échec les efforts du gouvernement américain visant à perturber la démocratie de la nation sud-américaine.

Le leader nicaraguayen a condamné toutes les formes de terrorisme mises en œuvre par l'empire américain et "a utilisé ses ressources pour porter un coup à l'institutionnalité du Venezuela et au gouvernement de Nicolas Maduro".

"Je ne vois pas la défense des droits de l'homme des Nations unies et encore moins l'Organisation des États américains (OEA) condamner l'attaque contre Maduro. Je ne vois pas de gouvernements qui se disent démocratiques qui la condamneraient", a-t-il déclaré.

Dans ce sens, il a loué l'exemple que le Venezuela a donné face aux agressions impérialistes. "Le peuple vénézuélien et son unité civico-militaire ont donné une grande victoire aux peuples de Notre Amérique, tout comme la Bolivie. La force des peuples est beaucoup plus puissante et se manifeste au fil du temps.

Le chef d'État de la nation centraméricaine a décrit le jour des élections au Venezuela comme un grand défi, car les pays du groupe de Lima, dirigé par le gouvernement des États-Unis, "ont, à partir de leurs propres déclarations, lancé les menaces les plus terribles et intensifié les sanctions contre le peuple vénézuélien et parié que ces élections ne seraient pas gagnées par les Boliviens, et qu'elles n'auraient même pas lieu".

Il a commenté qu'au Venezuela, ils ont "fait la guerre" et menacé les différentes forces politiques d'opposition qui ont participé aux élections, comme cela s'est produit dans son pays en 1984, lorsqu'au milieu d'une guerre imposée par les États-Unis, les autorités attachées à la constitution ont appelé à des élections et que la nation américaine a fait pression sur l'opposition qui s'était formée pour qu'elle ne participe pas, dans l'intention de retirer la légitimité au gouvernement issu de ces élections.

"L'histoire se répète au Venezuela. Avec une grande victoire extraordinaire et déjà les souhaits, les efforts et les ressources qui avaient été mis dans ce coup d'État pour la révolution bolivarienne et les institutions vénézuéliennes, visant à renverser le gouvernement de Nicolas Maduro avec lequel toutes les formes de terrorisme ont été jugées, ont échoué", a-t-il déclaré.

"L'Europe marche vers le chemin d'Hitler"

Dans son discours, le président Ortega a souligné que les États-Unis et l'Europe ont l'intention de s'ériger en nouveaux rois du monde pour tenter de soumettre les nations qui décident d'être libres et indépendantes.

Il a souligné que l'impérialisme américain attaque le peuple au nom de la liberté face à la complicité des pays européens, qui sont dirigés par des gouvernements fascistes et bien qu'ils se montrent les champions de la démocratie, ils sont les premiers à essayer d'imposer des dirigeants et des décisions à des nations souveraines.

"L'Europe se dirige vers la voie de Hitler. Nous voyons comment en Europe des gouvernements fascistes, des gouvernements alliés à l'empire Yankee pour attaquer le peuple, émergent et se renforcent", a-t-il souligné.
source : http://www.mppre.gob.ve/2020/12/14/presidente-daniel-ortega-exalta-fortaleza-pueblos-demostrada-venezuela-bolivia/

Tag(s) : #Ortega, #nicaragua, #Venezuela, #Bolivie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :