Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 18 DÉCEMBRE 2020  PROCESSUS DE PAIX EN COLOMBIE, SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

Coordinadora Latinoamericana de Organizaciones del Campo CLOC LVC

Le 16 décembre 2020

L’intensification de la violence et la stigmatisation du mouvement social en Amérique du Sud est dans le gouffre, la pandémie n’a pas représenté un obstacle pour la continuation du dépouillement, de la stigmatisation, et de la violence dans des pays comme le Paraguay, le Brésil, le Chili, le Pérou, la Colombie, et en général, la plupart des pays de la région sous une logique de l’extermination des résistances paysannes, étudiantes, des travailleurs et, en gros, de l’organisation sociale.

Dans cette occasion, la Colombie est l’un des pays avec le plus grand nombre d’assassinats, massacres, violence et stigmatisation généralisées envers les dirigeant.e.s et leadeurs sociaux, malgré avoir signé il y a 4 ans un accord de paix où du temps de concertation et un arrêt de la violence étaient considérés ; le gouvernement actuel n’a pas eu la volonté politique d’exécuter et développer les points accordés qu’aujourd’hui ont une grande partie du pays de nouveau noyé dans la violence de la part des groupes illégaux et des paramilitaires dans le territoire. Ces actions s’ajoutent à l’accroissement des cas de persécution contre l’organisation paysanne, le déplacement [forcé] des communautés et l’accusation radine de la part des instances judiciaires aux dirigeants sociaux de délits s’achevant dans ce qu’on appelle des faux positifs judiciaires.

C’est pourquoi que nous nous permettons de dénoncer l’arrêt arbitraire de la part du Bureau du procureur colombien de trois (3) dirigeants reconnus du Coordinateur National Agraire  (en espagnol : Coordinador Nacional Agrario, CNA Colombia), organisation membre de la CLOC LVC Internacional, le 15 décembre, 2020, en occurrence : Adelso Gallo, leadeur paysan et social reconnu de la région centre-oriental de la Colombie, Teófilo Acuña, leadeur paysan et porte-parole du processus organisationnel regroupant aux communautés paysannes sans terres, des pêcheurs, des agro-mineurs, et Robert Daza, leadeur paysan du nord du Nariño, ex-président du CNA, promoteur des Territoires Paysans Agroalimentaires (en espagnol : Territorios Campesinos Agroalimentarios) à niveau national.


Nous, la CLOC – Vía Campesina, nous offrons toute notre solidarité au CNA-Colombie et manifestons notre plus grand rejet aux actions de criminalisation du mouvement social et populaire colombien, également, nous exigeons aux autorités chargées de protéger les droits qu’elles soient attentives à ces faits et on exhorte aux organismes de droits humains et aux organisations populaires à rester alertes face à cette situation critique de droits humains lesquelles sont affrontés par les mouvements paysans à échelle international.

Construire Solidarité, Résistance et Espoir parmi les peuples !

source : https://viacampesina.org/fr/communique-de-solidarite-et-denontiation-publique-darrestation-arbitraire-et-montage-judiciare-aux-dirigeans-paysans-integrants-de-la-coordinacion-nacional-agraria-cna-org/

Dénonciation de l'arrestation des Dirigeants Paysans de la Coordinación Nacional Agraria – CNA – Organización de la CLOC LVC Colombie
Dénonciation de l'arrestation des Dirigeants Paysans de la Coordinación Nacional Agraria – CNA – Organización de la CLOC LVC Colombie
Dénonciation de l'arrestation des Dirigeants Paysans de la Coordinación Nacional Agraria – CNA – Organización de la CLOC LVC Colombie
Tag(s) : #ViaCampesina, #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :