Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Havane, 15 décembre (Prensa Latina) Cuba aspire à commencer une modeste relance de son économie en 2021, mais elle sera insuffisante pour atteindre les résultats de 2019, a déclaré hier le vice-premier ministre Alejandro Gil.

L’année prochaine sera également une année de restrictions, a déclaré celui qui est également ministre de l’Économie et de la Planification lors de son intervention devant la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale du pouvoir populaire (parlement unicaméral).

Gil a expliqué que l’année qui s’achève a été marquée par de sérieuses contraintes dues à la Covid-19, à son impact économique et à la recrudescence du blocus imposé par les États-Unis.

Le titulaire a abondé en manifestant que l’année prochaine les revenus tirés de la reprise du tourisme augmenteront de 19 pour cent.

Il a noté que quelque 2,2 millions de visiteurs étrangers sont attendus pour cette période, bien en deçà de ce que l’île des Caraïbes a atteint lors des dernières années.

Il a également indiqué que la projection est de croître dans presque tous les secteurs exportables. Cuba aspire à une croissance des recettes en devises de 10,4 pour cent, mais elle sera 16 pour cent moins importante qu’en 2019, a-t-il souligné.

A titre d’exemple, il a ajouté que cette année les importations ont chuté de 30 pour cent et que le plan est de croître pour l’année prochaine de 12 pour cent.

La plupart des importations cubaines sont des combustibles et des denrées alimentaires, a-t-il ajouté, reconnaissant que dans ces secteurs la demande n´est pas satisfaite.

peo/agp/ool

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885293:cuba-aspire-a-une-croissance-modeste-en-2021-dans-un-contexte-de-restrictions&opcion=pl-ver-noticia&catid=89&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :