Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ary Yée Chong Tchi Kan / 26 novembre 2020
Une dépêche de l’Agence d’information Xinhua annonce : « La Chine a réussi l’exploit de réduire à zéro sa liste de districts pauvres ». Elle est postée, le 23 novembre 2020, de Guiyang, capitale d’une région réputée pauvre qu’une délégation du Parti Communiste Réunionnais, conduite par Elie Hoarau, avait eu l’occasion de visiter, en 2005.

Visite de la délégation du PCR en 2005 à Guiyang, capitale du Guizhou
Voici un extrait de l’information : « Les neuf derniers districts démunis, tous situés dans la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, ont éliminé la pauvreté absolue, a annoncé lundi le gouvernement provincial.
Une évaluation menée par des agences tierces au début de ce mois montre que l’incidence générale de la pauvreté dans les neuf districts a été réduite à zéro et que le taux de satisfaction parmi les habitants locaux était de plus de 99%, a indiqué Li Jian, directeur du bureau de la réduction de la pauvreté et du développement de la province.

Le revenu net annuel moyen des personnes démunies dans ces neuf districts s’est élevé à 11.487 yuans (environ 1.740 dollars), bien au-dessus du seuil national de pauvreté de 4.000 yuans fixé cette année, a précisé M. Li. »

L’article ajoute que "Réduire à zéro la liste de districts pauvres indique que la Chine a résolu la question vieille de mille ans de la pauvreté extrême ».

Une volonté politique planifiée.
Guiyang est la capitale du Guizhou, une zone à 90% montagneuse, abritant des millions de personnes, composée de plusieurs minorités ethniques. Géographiquement isolée, elle a toujours été une région pauvre. Le développement accéléré de la Chine a aggravé la situation. Son PIB par habitant était 12 fois moins élevé que celui de Shanghai, en 2000.

Le Parti Communiste Chinois a entrepris de résoudre cette vieille contradiction, en lançant une politique de solidarité, faisant appel aux régions riches côtières. L’écart a été réduit de moitié mais c’était trop lent. Il y avait des raisons objectives, par exemple, les coûts du développement étaient plus chers que dans les plaines littorales. En 2012, le gouvernement a élaboré le programme suivant : « Plusieurs propositions pour promouvoir un développement économique et social meilleur et plus rapide dans la province de Guizhou ». En 2015, le rattrapage du PIB par habitant avait atteint 60% de la moyenne nationale. Cependant des poches de pauvreté persistaient et menaçaient l’objectif global d’une société modérée à l’horizon 2020.

L’article souligne que fin 2019, « 52 districts dans le nord-ouest, le sud-ouest et le sud du pays se trouvaient encore sur cette liste ». Cette immense victoire sur la pauvreté signifie également que la Chine est entrée dans une nouvelle phase de développement global. Cela veut dire que de nouvelles contradictions vont apparaître mais la contradiction principale, l’héritage du passé, elle, a été résolue. Grâce au Parti communiste qui dirige le pays.

Malgré le Covid-19, la Chine aura réussi la prouesse d’éradiquer la pauvreté en 2020, soit 10 ans avant l’objectif universel de 2030 de l’ONU ! Ce sera un beau cadeau d’anniversaire que les dirigeants Chinois feront à leur peuple lorsqu’ils souffleront les 100 bougies de la création du PCC , en 2021. Une leçon pour le monde entier et La Réunion : la pauvreté n’est pas une fatalité.

La visite de la délégation du PCR à Guizhou.
La délégation était conduite par Elie Hoarau, accompagné de Ary Yée Chong Tchi Kan, Pierre Vergès et Marcel Soubou (dcd).
Après des échanges politiques à Beijing, la délégation a eu 2 visites de terrains : la ville la plus riche, Shanghai, et ensuite la région la plus pauvre, Guizhou. Dans la capitale Guiyang et ses environs, les discussions sur les axes de développement étaient illustrées par des rencontres précises. Le désenclavement par des infrastructures routières et ferroviaires. Le tourisme avec la visite de paysages pittoresques et des chutes d’eau, là où les Réunionnais ont dégusté des guêpes frites. L’industrie d’exportation à l’usine de production du célèbre alcool de riz, Maotai. La cohésion sociale et la vie des minorités ethniques dans les écarts. La connaissance de l’histoire à Zunyi, à la maison où Mao et ses camarades discutèrent de la direction à prendre, avant de lancer la Longue Marche.

Guiyang se trouvait souvent sur l’itinéraire d’étude de nombreux partis politiques et diplomates. Les Chinois étaient intéressés par les remarques de leurs hôtes sur le règlement de pauvreté. A l’évidence, l’éradication de la pauvreté passe par la science du développement et la mobilisation de tout un peuple convaincu de la dignité humaine.

Ary Yée Chong Tchi Kan

source : https://www.temoignages.re/actus/victoire-contre-la-pauvrete-en-chine,99867

Tag(s) : #Chine, #PCR

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :