Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quinze jours encore pour souscrire au 
Grandes pages d’un Centenaire !

 

Nous sommes à quelques semaines seulement de l’anniversaire du Congrès de Tours, qui eût lieu du 25 au 30 décembre 1920 : une majorité des délégués au congrès de la SFIO (Section Française de l’Internationale Ouvrière), imprégnée des idées de Marcel Cachin et de Ludovic-Oscar Frossard revenants de Moscou, vote pour former la SFIC (Section Française de l’Internationale Communiste) et adhérer à la IIIème Internationale Communiste. Ce moment fut à l’origine des cent ans de lutte des communistes français.

Le Temps des Cerises commémore cette histoire avec la parution, à la fin novembre, de Les Grandes pages d’un centenaire, de Nicolas Devers-Dreyfus et Rima Hawi, qui ont choisi et présenté les textes qui ont jalonné l’histoire du PCF ; Fabien Roussel a postfacé l’ouvrage. Ces discours et écrits sont accompagnés d’un choix des productions graphiques communistes, dont certaines sont marquantes pour l’histoire de l’art – parmi lesquelles des œuvres de Jean Grandjouan, Pablo Picasso, Fernand Léger, entre autres.

Vous pouvez souscrire avant-parution jusqu’au 31 novembre !

Cette semaine nous vous envoyons les extraits significatifs du texte L’Appel du 10 juillet 1940, de Maurice Thorez et Jacques Duclos, pour appeler à la résistance contre les forces d’occupation.

 

les éditions Le Temps des Cerises

 

 

Nicolas Devers-Dreyfus 
& Rima Hawi
Postface de Fabien Roussel
Les Grandes pages 
d'un Centenaire

Parution - fin novembre

Prix 35€ - Prix de souscription 28€

Frais de port 8€ - Frais de ports en souscription 4€

Extrait

 

PEUPLE DE FRANCE : l’Appel du 10 juillet 1940

« Notre pays connaît maintenant les terribles conséquences de la politique criminelle suivie par des gouvernements indignes, responsables de la GUERRE, de la DÉFAITE, de L’OCCUPATION...

... La France meurtrie, douloureuse, trahie par ses dirigeants subit la rançon de la défaite. Voilà où nous ont conduits les politiciens à la DALADIER, à la REYNAUD, à la MANDEL, qui, soutenus par un Parlement de VALETS et de corrompus, ont poussé la France à la guerre pour servir les intérêts des ploutocrates, pour supprimer les libertés publiques, pour faire régner la terreur, écraser le peuple et porter les armes contre l’URSS, pays du socialisme...

... Jamais un grand peuple comme le nôtre ne sera un peuple d’esclaves et si, malgré la terreur ce peuple a su, sous les formes les plus diverses, montrer sa réprobation de voir la France enchaînée au char de l’impérialisme britannique, il saura signifier aussi à la bande actuellement au pouvoir, SA VOLONTÉ D’ÊTRE LIBRE.

... Qui peut relever la France ? C’est la question qui se pose. Ce ne sont ni les généraux battus, ni les affairistes, ni les politiciens tarés qui peuvent relever la France; ils ne sont bons qu’à la trahir et à la vendre. Ce n’est pas dans les milieux corrompus du capitalisme que peuvent se trouver les éléments de la renaissance nationale. C’est dans le Peuple que résident les grands espoirs de libération nationale et sociale. Et c’est seulement autour de la classe ouvrière ardente et généreuse, pleine de confiance et de courage, parce que l’avenir lui appartient ; c’est seulement autour de la classe ouvrière guidée par le Parti Communiste, Parti de propreté, d’honneur et d’héroïsme, que peut se constituer LE FRONT DE LA LIBERTÉ, DE L’INDÉPENDANCE ET DE LA RENAISSANCE DE LA FRANCE...

... IL FAUT REMETTRE LA FRANCE AU TRAVAIL, mais en attendant, il faut assurer le pain quotidien aux sans-travail. Et pour remettre le pays au travail il faut mobiliser les ressources de la Nation, EN CONFISQUANT TOUS LES BÉNÉFICES DE GUERRE ET EN EFFECTUANT UN PRÉLÈVEMENT MASSIF SUR LES GROSSES FORTUNES. IL FAUT REMETTRE LA FRANCE AU TRAVAIL, mais pour cela les voleurs capitalistes doivent être mis hors d’état de nuire, les mines, les banques, les chemins de fer, les chutes d’eau et autres grosses entreprises doivent être restitués à la Nation...

... Voilà travailleurs et démocrates français les résultats de la politique de Daladier, Blum et consorts qui, en frappant le Parti communiste français, ont préparé la destruction des libertés républicaines dans notre pays et viennent d’aider Laval-Marquet et Weygand à devenir les maîtres de la France.

Mais le Peuple de France ne se laissera pas faire. À la ville, dans les campagnes, dans les usines, dans les casernes doit se former le front des hommes libres contre la dictature des forbans.

À la porte le gouvernement de Vichy ! À la porte le gouvernement des ploutocrates et des profiteurs de guerre ! C’est un tout autre gouvernement qu’il faut à la France...

– À bas le capitalisme générateur de misère et de guerre !

– Vive l’Union Soviétique de Lénine et Staline, espoir des travailleurs du Monde.

... Vive l’unité de la Nation Française.

... Vive la France libre et indépendante.

... Vive le Parti Communiste Français, espoir du Peuple de France. ... Vive le Gouvernement du Peuple au service du Peuple ! »

Maurice Thorez et Jacques Duclos,
au nom du Comité central du Parti communiste français

Tag(s) : #PCF, #Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :