Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La Havane, 5 nov. (RHC).- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a qualifié ce mercredi l'Institut de Médecine Tropicale Pedro Kouri (IPK) de forteresse pour l’apprentissage et la lutte contre le Covid-19. Au cours d'une réunion avec des experts et des scientifiques impliqués directement dans la recherche et le traitement de la maladie, le président s’est vu mettre au courant des principales activités de recherche et d'innovation développées à l'IPK sur le coronavirus SARS-Cov-2.

Les chercheurs de cette institution se sont référés en particulier à leurs études sur l’information génétique et les mutations du virus.

María Guadalupe Guzman, responsable de la recherche et à l’IPK a abordé ce dernier point des études en cours sur le nouveau coronavirus.

«Les mutations des virus sont normales. Ils circulent et en toute logique, ils subissent des mutations. Notre étude sur le spicule nous permet de les classer. Jusqu’à présent, on a identifié six grands groupes dans le monde. Celui qui prédomine est le groupe G. C’est le groupe que nous avons trouvé ici».

De son côté, le président de BioCubaFarma, le groupe d’entreprises qui produit et distribue les médicaments de la biotechnologie cubaine, Eduardo Martinez, a qualifié ces études de fondamentales pour la prise de décisions dans la mise au point de vaccins contre le Covid-19.

« Toute cette base de connaissances, cette plateforme pour le travail nous permettra de donner une réponse rapide. Pour les premiers vaccins sur lesquels nous travaillons nous avons eu recours à ce genre de domaine mais nous travaillons sur la conception d’autres avec d’autres antigènes en pensant à ce qui pourra advenir dans notre pays, aux souches qui pourront circuler.

Le développement de la capacité pour obtenir un autre type de vaccin nous permettra de répondre rapidement à n’importe quelle situation de cette nature».

Parmi les bonnes nouvelles partagées par l’IPK avec les plus hautes autorités du pays, il faut remarquer la mise en place dans quelques semaines seulement d’un laboratoire mobile du type BLC-3 pour l’étude des virus en général.

A ce sujet, le Dr Roberto Morales, vice-premier ministre a signalé :

«Dans le cas du BLC-3, une fois avec toutes les licences requises, il va contribuer à l’accélération des recherches en cours sur les vaccins. Nous l’avons visité samedi et franchement, je crois que nous devons lui procurer toutes les capacités pour appuyer tous ces projets concernant les candidats vaccins».  

L’IPK a formé le personnel des 17 laboratoires de biologie moléculaire qui ont été mis en place ces derniers mois dans tout le pays. Cet effort rend possible l’étude d’environ 8 000 échantillons par jour pour le diagnostic du Covid-19.

Le président Miguel Díaz-Canel a mis en relief la contribution de l’équipe scientifique de l’Institut de Médecine Tropicale à l’étude du Covid-19.

«Ce que l’IPK a fait nous confirme l’un des concepts que nous avons suivis dès le début. C’était alors une conviction et un souhait mais après tout ce que vous avez expliqué ici, nous pouvons l’affirmer. Cette étude nous a apporté non seulement les connaissances mais encore la force et une meilleure préparation pour d’autres événement de ce genre».

Édité par Francisco Rodríguez Aranega

source : http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/238831-le-president-diaz-canel-salue-le-travail-de-linstitut-de-medecine-tropicale-pedro-kouri

Tag(s) : #Cuba, #Covid19

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :