Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Buenos Aires, 16 novembre (Prensa Latina) Le Groupe de Puebla, alliance progressiste composée de personnalités de 17 pays, a condamné aujourd’hui la répression et l’usage aveugle de la force par la police lors des manifestations au Pérou et a exprimé sa solidarité à ce peuple.

À la suite des événements qui ont conduit à la destitution du président Martín Vizcarra et à l’investiture de Manuel Merino, qui a annoncé sa démission la veille au milieu des protestations, le groupe a exprimé son soutien au peuple péruvien et a réaffirmé son attachement aux droits de l’Homme et à la démocratie.

L’organisation ibéro-américaine, représentée par 49 dirigeants, a déclaré dans un communiqué que les événements concernant Vizcarra avaient été provoqués dans un contexte de profonde crise sanitaire, sociale et économique, avec un grand nombre de membres du Congrès accusés également de corruption, et ce à moins de six mois des prochaines élections générales.

Tout cela en ignorant la volonté populaire et en plaçant au pouvoir Manuel Merino, qui, quelques jours seulement après son entrée en fonction, a été contraint de démissionner après les fortes et massives mobilisations contre son gouvernement qui se sont propagées sur tout le territoire national, précise le Groupe de Puebla.

Se référant à la résistance de la société péruvienne, l’alliance progressiste a fustigé l’action de la police par des répressions qui ont fait deux morts et des centaines de blessés.

"Le Pérou est un pays qui, depuis des décennies, n’a pas réussi à mettre en place un système de partis stables, ce qui a déclenché une grave crise de légitimité et de représentation et a éloigné les citoyens du processus décisionnel de l’État. Nous plaidons pour le retour du pouvoir au peuple et pour que, depuis les bases sociales, des issues politiques, pacifiques et démocratiques soient recherchés", note le texte.

De même, l’alliance, dont fait partie le président argentin Alberto Fernández, d´anciens mandataires et chanceliers, ainsi que des législateurs et juristes, a lancé un appel aux organisations politiques, sociales et culturels d’Amérique Latine et du monde à être vigilant et à accompagner le processus péruvien.

La solidarité entre les peuples et la confiance en eux sont la clé pour ouvrir de nouvelles voies tant au Pérou que dans le reste du monde, conclut le communiqué.

peo/tgj/may

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885149:le-groupe-de-puebla-condamne-la-repression-policiere-au-perou&opcion=pl-ver-noticia&catid=29&Itemid=101

Tag(s) : #Perou

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :