Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Création en Allemagne d'une nouvelle association de solidarité internationale avec le Venezuela
Ecrit par Leonardo Ojeda le 02/11/2020. 

Dans le but de contribuer à la compréhension internationale et d'intensifier la solidarité avec la République bolivarienne du Venezuela, la "Société pour la paix et la solidarité internationale" a été fondée à Rostock, en Allemagne.

Parmi les objectifs spécifiques de l'organisation figurent la création d'une sphère contraire à l'image déformée du Venezuela diffusée par les États-Unis et ses alliés, ainsi que l'organisation d'une aide directe de solidarité pour la population souffrant des conséquences des mesures coercitives unilatérales illégales imposées par le gouvernement des États-Unis au pays d'Amérique latine.

"Pour moi, la solidarité avec le Venezuela est indissociable du soutien à tous les pays et peuples d'Amérique latine. En ce sens, Simón Bolívar et Alexander von Humboldt ont été les parrains de notre association. Et il n'est pas nécessaire de mentionner ici que sans paix, tout n'est rien", déclare le fondateur de l'association, Carsten Hanke, dans une interview avec Kristian Stemmler.

Carsten Hanke (Rostock, 1960) est président du groupe local RotFuchs à Rostock et membre du Conseil fédéral de l'association RotFuchs, qui regroupe une soixantaine de groupes locaux de partisans du socialisme en Allemagne.

Voici l'interview :

Récemment, avec vos partisans, vous avez fondé une association appelée "Société pour la paix et la solidarité internationale", en abrégé GeFiS. Comment est-elle née et qui sont vos compagnons d'armes ?

Après la conférence de Rosa Luxemburg à Berlin au début de l'année, avec Carolus Wimmer, le président du Comité vénézuélien pour la solidarité internationale et la lutte pour la paix (COSI), j'ai cherché des moyens d'intensifier la solidarité avec le Venezuela. À cette époque, il n'y avait nulle part où les efforts de soutien auraient pu être concentrés. J'ai donc eu l'idée de fonder ma propre association.

Quelles réflexions associez-vous au nom de l'organisation ?

Pour moi, la solidarité avec le Venezuela est indissociable du soutien à tous les pays et peuples d'Amérique latine. En ce sens, Simón Bolívar et Alexander von Humboldt ont été les parrains de notre association. Et il n'est pas nécessaire de mentionner ici que sans la paix, tout n'est rien.

Lorsqu'une association est fondée dans ce pays, de nombreuses formalités doivent être respectées.

En fait, une telle chose est comme une course d'endurance avec tout ce que cela implique. Entre-temps, cependant, notre association a été enregistrée et son statut d'association sans but lucratif reconnu. Il est donc pleinement opérationnel.

Quels sont les objectifs concrets de votre organisation ?

Je n'en mentionnerai ici que deux. L'une consiste à créer une sphère contraire à l'image déformée du Venezuela diffusée par les États-Unis et ses alliés. La seconde consiste à organiser une aide directe de solidarité pour la population qui subit les conséquences de la politique de sanctions. Nous voulons contribuer à la compréhension internationale, par exemple en établissant un échange de jeunes ou en organisant des événements éducatifs.

Les grands médias allemands ne rendent presque jamais compte des conséquences des sanctions occidentales au Venezuela, à Cuba ou au Nicaragua.

Ces blocages sont inhumains. Les États-Unis et, à leur suite, l'Allemagne aussi, supposent consciemment que la politique d'embargo provoquera la famine ou la mort de personnes, parce que la nourriture ou même les médicaments vitaux ne peuvent être fournis. Selon la juridiction locale, le meurtre est une mort délibérée. Pour moi, c'est un meurtre.

La question qui se pose est la suivante : pourquoi les responsables politiques des pays qui sont soumis à l'embargo américain ou qui le soutiennent activement ne sont-ils pas jugés et condamnés par un tribunal international ?

Vous vous êtes fixé des objectifs ambitieux. Comment comptez-vous organiser concrètement votre travail ?

Nous devons toujours concentrer nos activités sur ce que nous pouvons réaliser. Il faudrait faire beaucoup plus, nous en sommes conscients et cela nous encourage à lancer de nouvelles initiatives et à maintenir une coopération égale avec tous les partenaires progressistes, qu'ils soient des associations ou des particuliers, qui peuvent s'identifier à nos initiatives. Comme première action, nous lançons ces jours-ci l'initiative "Médecine pour le Venezuela". Nous demandons ici des dons pour acheter les médicaments nécessaires. Ils sont ensuite acheminés au Venezuela et distribués localement de manière sélective.

Un bon exemple de coopération en matière de travail de solidarité a été notre premier événement. Ici à Rostock, à l'occasion du 50e anniversaire de la victoire de l'Unidad Popular au Chili, nous avons eu comme invité le militant politique et théologien Michael Ramminger de l'Institut de théologie et de politique de Münster. Son message, que nous partageons, est le suivant : Se souvenir signifie plus que ne pas oublier. De cette façon, l'idée de solidarité reste vivante.

source : http://mppre.gob.ve/2020/11/02/nueva-asociacion-de-solidaridad-internacional-con-venezuela-se-funda-en-alemania/

Tag(s) : #Venezuela, #Allemagne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :