Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

San José, 26 octobre (Prensa Latina) Les ministres des Affaires Étrangères de la Commission économique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (Cepalc) ont adopté aujourd’hui la Déclaration politique sur un redressement économique durable, inclusif et résilient, proposée par le Costa Rica.

Cette déclaration représente le consensus de la région sur les priorités de l’Amérique Latine et des Caraïbes face à la crise provoquée par la Covid-19, ainsi que l’appel de la région à la communauté internationale pour le redressement et la reconstruction, a indiqué la chancellerie.

L’adoption de ce texte a marqué la fin du dialogue entre les ministres des Affaires Étrangères et les hauts responsables d’Amérique Latine et des Caraïbes sur le redressement économique post-Ccovid-19, qui a fait suite à l’ouverture de la trente-huitième session de l’organisation, lors de laquelle Cuba a remis au Costa Rica la présidence de la Cepal.

En conclusion des interventions des ministres et des hauts responsables, le chancelier du Costa Rica, Rodolfo Solano, a réaffirmé l’engagement du pays envers l´Agenda 2030 pour le développement durable.

Il a également souligné la nécessité d’associer de larges secteurs de la population aux bénéfices de la croissance et de la protection de l’environnement pour leur réalisation.

La secrétaire exécutive de la Cepal, Alicia Bárcena, a présenté le document de base de discussion intitulé Reconstruction et transformation avec égalité et de manière durable en Amérique Latine et dans les Caraïbes, et dans son exposé elle a appelé à une réflexion critique sur la validité du modèle de développement et de la stratégie de sortie de crise.

Bárcena a appelé à placer l’égalité au centre du développement durable et à formuler des propositions concrètes pour la reconstruction et la transformation sur la base de l’égalité et de la durabilité dans les domaines suivants : politique budgétaire expansionniste dans un cadre de viabilité budgétaire et politiques monétaires conventionnelles et non conventionnelles.

Elle a également poursuivi sur la politique industrielle pour le développement durable, les politiques de l’emploi, de protection sociale, l´inclusion de la dimension territoriale dans l’élaboration des politiques et le renforcement institutionnel.

À la suite du dialogue des ministres des Affaires Étrangères, c’est maintenant au Comité de la coopération Sud-Sud qu’il appartient de se prononcer.

Pour demain, Bárcena présentera aux pays de la région une proposition de redressement économique et de développement orientée vers un État providence inclusif, le changement technique et la transformation productive associée à la durabilité environnementale, et qui renforce l’égalité et la démocratie comme l´héritage le plus précieux de la modernité.

Cette proposition de position est intitulée Construire un nouvel avenir : un redressement transformateur avec équité et durabilité.

Au cours de la journée de clôture, la Cepal publiera son rapport d’activité sur les travaux accomplis au cours des deux dernières années, y compris ceux de ses organes subsidiaires, et définira les mandats qui orienteront ses travaux au cours du prochain exercice (2020-2021).

peo/ga/ale

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885099:les-ministres-des-affaires-etrangeres-de-la-cepal-adoptent-une-declaration-politique&opcion=pl-ver-noticia&catid=49&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba, #CEPAL

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :