Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le PCF soutient l'appel au rassemblement:

D'harcèlement judiciaire en accusations calomnieuses et rocambolesques en passant par des arrestations ciblées, il paraît clair que le pouvoir marocain, muré dans une conception sécuritaire et répressive de la chose publique, profite de la crise sanitaire pour régler ses comptes avec les voix dissidentes et critiques et notamment avec Omar Radi, journaliste libre et indépendant.

Ainsi, depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, le pays a connu une intensification des arrestations et des incarcérations à caractère politique atteignant son point d’orgue avec le mauvais «feuilleton Omar Radi» qui débuta dès le mois de juin par une série de convocations abusives de la part des autorités policières destinées à l’intimider allant jusqu’à l’accuser de viol. Accusation survenue opportunément au mois de juillet dans la continuité de cette nouvelle «mode» d’instrumentalisation des luttes féministes par le pouvoir marocain, soutenue par une certaine presse jaune de caniveau dressée en diffamation.

Contre la détention politique persistante au Maroc, contre les méthodes indignes de la presse de diffamation, contre l’instrumentalisation de la cause féministe et pour la libération d’Omar Radi et de l’ensemble des prisonnier.e.s politiques et d’opinion au Maroc qui croupissent injustement dans les geôles de la honte, soyons nombreuses et nombreux le samedi 26 septembre à 17h place de la République à Paris, pour faire entendre notre voix et nos revendications légitimes!

source : lettre electronique PCF Monde

Tag(s) : #PCF, #Communiste, #Maroc

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :