Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Buenos Aires, 9 septembre (Prensa Latina) L’ancien président de la Bolivie Evo Morales a dénoncé aujourd’hui des pressions internes et externes pour l´interdire de se présenter comme candidat au poste de sénateur du département Cochabamba.

Sur son compte Twitter officiel, Morales a souligné que 'nous sommes conscients que par des pressions internes et des contraintes externes ils ont décidé d´interdire ma candidature'.

Le président de la nation sud-américaine entre 2006 et 2019 a ajouté que « nous assumons les coûts de notre lutte pour le peuple. Nous continuerons sur la voie pacifique et démocratique de libération de notre chère Bolivie ».

Morales, réfugié en Argentine après avoir subi un coup d’État en novembre 2019, s’est conformé à la décision rendue à son encontre, mais l’a qualifiée d’illégale et inconstitutionnelle.

La veille, le candidat pour le Mouvement Vers le Socialisme (MAS) aux élections présidentielles boliviennes du 18 octobre prochain, Luis Arce, a confirmé que Morales continuerait à diriger la campagne de cette organisation politique malgré l´interdiction de sa candidature.

De nombreuses voix se sont également levées contre ces décisions depuis l’Argentine, dont celle du Partido Justicialista qui a répudié les jugements qui empêchent Morales de se présenter comme sénateur aux prochaines élections.

Nous sommes très préoccupés par les manœuvres antidémocratiques visant à limiter l’État de droit et à proscrire les leaders nationaux et populaires qui ont réussi à réduire les inégalités, à accorder de nouveaux droits aux majorités, à redistribuer les richesses et à revendiquer le rôle de l’État, a souligné ce mouvement politique dans un communiqué.

Ce parti a ajouté qu´ 'au cours des dernières années, nous avons été témoins des opérations menées par les forces réactionnaires d’Amérique Latine pour éviter le triomphe des leaders et partis politiques populaires'.

peo/car/Yas

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=884850:evo-morales-denonce-des-pressions-concernant-linterdiction-de-sa-candidature&opcion=pl-ver-noticia&catid=39&Itemid=101

Tag(s) : #Evo, #Bolivie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :