Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Havane, 18 août (Prensa Latina) Les restrictions extérieures ont un impact négatif sur le développement économique et social de Cuba, a estimé hier la Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies à La Havane, Consuelo Vidal.

La représentante de l’ONU dans le pays caribéen a déclaré dans une interview à l’Agence cubaine d´information que les obstacles externes ont des répercussions sur les Objectifs de développement durable (ODD) de différentes manières.

La semaine dernière, Cuba a signé un nouveau cadre de coopération avec le système des Nations Unies jusqu’en 2024, dans lequel l´île a réaffirmé son engagement concernant la réalisation de ces objectifs en dépit des contraintes économiques aggravées par le blocus imposé par les États-Unis.

La diplomate a expliqué que le document a comme principale valeur l’intégration entre les ODD et le Plan national de développement économique et social jusqu’en 2030 du gouvernement cubain à partir de quatre axes prioritaires : gouvernement efficace, transformation productive, durabilité environnementale et gestion des risques et développement humain équitable.

En ce sens, Vidal a souligné l’intégration dans la plus grande des Antilles de projets gouvernementaux avec des études scientifiques et académiques, « ce qui en dit long sur l’énorme potentiel en ressources humaines de ce pays et l’approche globale et durable qu’il accorde aux processus ».

En ce qui concerne la validité de l’Agenda 2030, elle a déclaré qu´en ces temps de Covid-19, des pays comme Cuba ont fait face plus efficacement à la crise sanitaire parce qu’ils ont un accès à la santé universelle, l’un des ODD.

Elle a souligné qu’au milieu de la pandémie, alors que le système de production alimentaire et ses chaînes de distribution internationales ont été affectés, Cuba s’efforce de mettre en œuvre le Plan national de souveraineté alimentaire et d’éducation nutritionnelle adopté par le Conseil des ministres en juillet 2020.

Le Plan arrive à point nommé, a-t-elle estimé, car il faut également prendre en compte les problèmes dus au changement climatique, le statut d’insularité et toutes les contraintes d’ordre financier et commercial, et qu’il est donc stratégique d’essayer d’être plus autosuffisant.

Enfin, elle a déclaré que, face à la situation actuelle provoquée par le Covid-19, le multilatéralisme est une voie légitime et ouverte, un principe que, de l’avis de la représentante des Nations Unies, Cuba défend.

peo/ga/avr

source :

http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=884739:onu-des-obstacles-externes-limitent-le-developpement-de-cuba&opcion=pl-ver-noticia&catid=49&Itemid=101

 

Tag(s) : #Cuba, #Blocus, #ONU

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :