Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les communistes chiliens analysent la crise du pays et les défis pour leur parti
 
Santiago du Chili, 12 juillet (Prensa Latina) La grave crise sanitaire, économique et sociale, les défis que pose le processus d'élaboration d'une nouvelle Constitution et la célébration de son prochain congrès, ont été au centre d'une session plénière du Parti communiste du Chili ce week-end.

Les participants ont analysé la situation dramatique à laquelle sont confrontés des millions de Chiliens à la suite de la pandémie de Covid-19, ainsi que l'absence de mesures efficaces et opportunes prises par les autorités sanitaires et le gouvernement dirigé par Sebastián Piñera.

La plénière a accordé une attention particulière à la grave situation de la classe ouvrière, car on estime que plus de trois millions de personnes ont perdu leur source de revenus, sont au chômage ou suspendues de leur emploi, ce qui entraîne une augmentation de la pauvreté qui, selon les organisations internationales, pourrait augmenter de 15 % dans la région.

Les participants ont convenu que le pays sera durement touché par la pandémie, mais dans le même temps, la population continue d'exiger des changements profonds pour mettre fin au modèle néolibéral.

Ils ont insisté sur le triomphe d'une nouvelle Constitution, pour aller vers un modèle de développement différent et un Chili qui garantit les droits, dans lequel le parti communiste doit jouer un rôle décisif pour soutenir la tenue du plébiscite d'octobre et exiger les mesures appropriées afin que les électeurs puissent se rendre aux urnes.

Le processus constituant, proposé par la plénière, a comme défis importants la pandémie et les tentatives des secteurs réactionnaires qui refusent de modifier la Constitution actuelle et se sont exprimés pour suspendre le plébiscite.

Les délégués se sont accordés sur l'importance d'approuver la nouvelle Grande Charte et d'obtenir une majorité convaincante au sein de la convention constituante, dans laquelle la mobilisation et la volonté du peuple chilien auront un grand poids.

La plénière a décidé de se rendre aux prochaines élections municipales avec la coalition de gauche "Unité pour le changement" et de maintenir les approches avec les partis et mouvements qui font partie du groupe "J'approuve un Chili digne".

En attendant, pour l'élection des maires et des gouverneurs, il y aura un dialogue avec les autres forces d'opposition dans le but de vaincre la droite, ainsi que de continuer à travailler sur les candidatures du Parti communiste.

La plénière a convenu de tenir son prochain congrès à une date qui reste à déterminer entre le plébiscite d'octobre et le 31 décembre, et il y a également eu consensus pour tenir un autre congrès après les élections présidentielles de 2021, afin d'approfondir les questions importantes que le parti doit analyser et proposer au pays.

De même, les communistes ont exprimé leur inquiétude quant à la situation des droits de l'homme depuis l'explosion sociale du 18 octobre 2019 et ont rejeté les lois répressives approuvées en pleine pandémie qui ont même fait l'objet de votes d'opposition.

Ils ont exigé la libération des prisonniers politiques de la révolte, dont des centaines sont toujours en prison ; ils ont condamné la présence militaire accrue en Araucanie, et ont exprimé leur plein soutien au député communiste Hugo Gutiérrez, face à la tentative de destitution promue par la droite.

agp/rc

source :  https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=381184&SEO=analizan-comunistas-de-chile-crisis-del-pais-y-retos-de-su-partido

Tag(s) : #PCCh, #Chili, #Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :