Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Bogotá, 23 juillet (RHC)- L’Institut pour le Développement de la Paix de la Colombie, INDEPAZ, a dénoncé le fait que le gouvernement d’Iván Duque tente de donner des chiffres  pour discréditer son prédécesseur sans tenir compte de la tragédie nationale que constitue l’assassinat de leaders sociaux.

« La Colombie occupe la première place dans le monde en risque d’assassinat de leaders sociaux hommes et femmes. Cette situation ne semble pas alerter le gouvernement d’Iván Duque, signale Indepaz dans un communiqué.

Sur les assassinats de leaders sociaux Iván Duque a assuré que quand il a pris possession il a dénoncé cette situation à laquelle l’on faisait déjà face depuis le Plan d’Action Opportune. « Nous avons réduit de 35% les morts de leaders depuis le début de mon mandat  par rapport à la même période précédente, a-t-il relevé..

Cependant Indepaz signale que durant l’administration d’Iván Duque les assassinats de leaders sociaux ont augmenté de 30,5% par rapport au gouvernement de Juan Manuel Santos.

Indepaz met en cause également les sources qu’utilise le gouvernement pour faire de telles affirmations. « Le Bureau du Procureur et l’Oacnudh ont des rapports partiels jusqu’au 31 mai. Des ONG comme Cinep et « Nous sommes les défenseurs » ont des registres avec des chiffres différents à ceux d’Indepaz-Sommet Agraire-Marche Patriotique, -ajoute-elle.

Edité par Reynaldo Henquen
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/229419-l%E2%80%99augmentation-des-assassinats-de-leaders-sociaux-en-colombie-est-denoncee

Tag(s) : #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :