Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'attention du Conseil des droits de l'homme des Nations unies à Genève et des missions diplomatiques des Etats auprès des Nations unies à Genève - DECLARATION du Conseil mondial de la paix
Lundi 29 juin 2020
Déclarations
Athènes 29 juin 2020


Le Conseil mondial de la paix (CMP), en tant qu'organisation internationale des mouvements de paix et en coopération avec le système des Nations unies à New York, Genève et Vienne et sur la base de 70 ans de service pour la cause de la paix et de l'amitié des peuples, exprime ses plus profondes préoccupations et son désaccord avec les plans de l'État d'Israël de procéder le 1er juillet 2020 à l'annexion des territoires palestiniens de la vallée du Jourdain.
Nous voudrions attirer votre attention sur l'occupation continue des territoires palestiniens occupés le 5 juin 1967 (y compris Jérusalem-Est) qui, malgré les "accords d'Oslo" de 1993, est passée par différentes étapes et phases alors que l'occupation est devenue permanente et progresse à travers les colonies israéliennes illégales en Cisjordanie palestinienne, par la création du mur de séparation, le siège de la bande de Gaza palestinienne, les harcèlements quotidiens des citoyens palestiniens et la violence à leur encontre, ainsi que par les vols de terres à Jérusalem-Est et les efforts de judaïsation de la ville par le gouvernement israélien, contre toutes les résolutions pertinentes des Nations unies.
Nous soulignons notre ferme condamnation de la position des gouvernements qui ont approuvé, toléré ou soutenu ces violations du droit international par Israël, alimentant sa campagne agressive et expansionniste contre le peuple et l'État de Palestine.
Nous nous sommes opposés à toute politique d'oppression du peuple palestinien pendant des décennies et avons soutenu la solution du conflit par la création d'un État de Palestine indépendant, souverain et viable dans les frontières d'avant le 4 juin 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale, aux côtés d'Israël.
Les récents développements de ces dernières années avec la décision de l'administration américaine de déplacer son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem et sa reconnaissance comme "capitale israélienne indivise", la "loi sur la nationalité" concernant les citoyens israéliens non juifs et le "Plan du siècle" des États-Unis concernant le conflit israélo-palestinien prouvent les intentions claires des États-Unis et d'Israël de négliger les droits inaliénables du peuple palestinien pour leur État. En outre, le "Plan du siècle" des États-Unis comprend l'annexion de 30 % de la Cisjordanie (zone de la vallée du Jourdain, zones au nord de la mer Morte et grandes colonies en Cisjordanie), qui a été récemment annoncée par le gouvernement israélien pour le 1er juillet 2020.

Le CMP déclare qu'il rejette et répudie fermement les plans susmentionnés qui vont à l'encontre de tout sens du droit international et de l'opinion générale de la grande majorité des nations et des peuples du monde. Ces plans constituent une violation flagrante des résolutions de l'ONU et détérioreront davantage la vie du peuple palestinien. Les plans d'annexion ajoutent encore à la déstabilisation et aux obstacles à la paix dans l'ensemble du Moyen-Orient.
Nous demandons au Conseil de sécurité des Nations unies, à tous les États membres des Nations unies, au Conseil des droits de l'homme des Nations unies et à tous les peuples du monde épris de paix, de condamner l'aggravation de l'occupation des terres palestiniennes par ce plan ou par des plans similaires le 1er juillet ou à tout autre moment par Israël, de s'y opposer et de réaffirmer notre solidarité avec le peuple palestinien et son droit à l'autodétermination :
- Pour la fin de l'occupation israélienne et la création d'un État palestinien indépendant aux frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale.
- Pour la reconnaissance par les Nations unies et les États membres de l'État de Palestine comme membre à part entière de l'ONU
- Pour l'abolition des colonies et le départ des colons, la suppression du mur de séparation et le droit au retour des réfugiés palestiniens dans leurs foyers.
- Pour la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens des prisons israéliennes.
Il ne peut y avoir de paix au Proche-Orient sans justice !

Au nom du Secrétariat du CMP

Socorro Gomes - Président
Thanassis Pafilis - Secrétaire général

source :  http://www.wpc-in.org/statements/attention-human-rights-council-un-geneva-and-diplomatic-missions-states-un-geneva

Tag(s) : #CMP, #WPC, #palestine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :