Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


A vos questions sur la tenue ou non de la Fête de l’Humanité nous ne sommes pas encore en mesure de répondre à cette heure. Cette décision ne nous appartient pas car il faut obtenir l’autorisation d’organiser de tels évènements. A cette heure aucune décision, ni des autorités sanitaires, ni de l’autorité gouvernementale, n’est prise pour les événements du mois de septembre. Nous travaillons en lien avec elles pour tenter de trouver une solution praticable. Il n’y a contrairement à ce que je l’entends dire parfois aucune volonté d’empêcher la tenue de la Fête. Au contraire, les autorités publiques cherchent à faciliter le travail d’organisation. Mais si les conditions sanitaires se dégradaient encore dans les semaines à venir, nous prendrions nous-mêmes beaucoup de risques. Pour la santé des participants comme pour l’économie du groupe l’Humanité dont il faut rappeler qu’il se trouve en plan de « redressement - continuation » sous le contrôle d’un tribunal de commerce. Nous travaillons donc sur plusieurs hypothèses et modèles de Fête adaptés à la situation, comprenant à chaque fois un protocole sanitaire. Mais il convient de mesurer qu’au-delà d’une certaine limite dans ces protocoles il n’y aurait plus d’esprit de fête ; par exemple si l’obligation d’une personne pour 4 m² était maintenue, on ne pourrait tenir ni concerts ni même des débats alors que la norme est en général de 3 personnes par mètre carré. Se posent aussi des questions pour les populations des villes environnantes de la Fête. Nous continuons de travailler ces hypothèses avant de prendre une décision d’ici le début du mois de juillet, mais il s’agit d’une décision difficile, pleine de risques.

source : lettre electronique Patrick le Hyaric

Tag(s) : #Humanité, #FDH2020

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :