Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De plus en plus d'éléments concernant l'implication des États-Unis dans l'opération déjouée contre la République bolivarienne du Venezuela sont mis en lumière.

Au petit matin du 3 mai, des militaires vénézuéliens ont repéré deux embarcations au large de la côte nord, plus précisément dans la région de Macuto, dans l'État de La Guaira, à 20 minutes de Caracas, transportant des mercenaires présumés.

L'opération contre le débarquement - dont l’accomplissement aurait activé un vaste plan d'intervention militaire, semblable à celui orchestré lors de l'invasion mercenaire de Cuba par Playa Giron, dans la Baie des Cochons, en 1961 - a fait huit morts et treize terroristes capturés, dont deux citoyens des États-Unis du nom de Luke Alexander Denman et Airan Berry. Selon la chaîne publique latino-américaine TeleSur, l’une de ces personnes avait travaillé au sein de l'équipe de sécurité de Donald Trump.

« Nous savions tout : ce dont ils parlaient, ce qu'ils mangeaient, ce qu'ils ne mangeaient pas, ce qu'ils buvaient, ce qu'ils ne buvaient pas, qui les finançait », a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro.

Le président a déclaré que « le gouvernement des États-Unis a assigné à l'Agence antidrogue américaine (DEA) la préparation de cette action, dont la planification opérationnelle a été confiée à une société privée, Silvercorp USA ».

« La DEA a contacté et s’est attaquée les services des capos et des cartels de l'Alta Guajira colombienne », a ajouté le chef d'État, qui a également accusé de complicité le gouvernement du président colombien Ivan Duque.

En ce qui concerne les déclarations du magnat-président des États-Unis Donald Trump, le président Nicolas Maduro a précisé que « Trump reçoit chaque matin des rapports sur le Venezuela, il est donc impossible qu'il n'ait pas été au courant de l'attaque », et il a révélé que le gouvernement étasunien était en négociations avec l’entreprise militaire privée Blackwate, une société mercenaire bien connue, pour envahir le Venezuela avec 5 000 hommes, à un coût évalué entre 40 et 50 millions de dollars.

Tag(s) : #Venezuela, #USA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :