Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La motion du Sénat italien contre le blocus de Cuba

Publié le 27 mai 2020

"Une motion a été présentée au Sénat qui engage le gouvernement à agir dans toutes les instances pour la levée du blocus économique, commercial et financier que Cuba subit depuis des décennies et que l'administration Trump a décidé d'aggraver ces derniers mois malgré la pandémie actuelle", a déclaré Maurizio Acerbo, secrétaire national et Marco Consolo, responsable des affaires étrangères du Parti de la refondation communiste - Gauche européenne. "Le Parlement italien a l'occasion de répondre par un acte politique à la générosité dont font preuve le peuple cubain et la brigade médicale Henry Reeve envers notre pays et bien d'autres. Nous avons demandé à la sénatrice Paola Nugnes, qui nous représente au sein du groupe mixte du Sénat, de proposer la motion et nous remercions tous les sénateurs et sénateurs qui l'ont partagée et souscrite, permettant ainsi sa présentation. Nous espérons que la motion sera approuvée avec le vote de tous les groupes parlementaires".
 
Le texte de la motion signée par les sénateurs Nugnes, De Petris, Buccarella, Unterberger, Fattori, Vanin, Laforgia, Ruotolo, De Falco :

Le Sénat,

à cette fin :

la période dramatique provoquée par la propagation rapide du virus COVID-19 et la situation d'urgence qui en découle, dans laquelle de nombreuses zones de notre territoire ont plongé, avec des milliers de personnes infectées et de morts et un système de santé au bout du rouleau, a mis le pays à rude épreuve ;

le gouvernement italien a lancé, ces derniers mois, un appel international pour lutter contre la crise sanitaire ;

Parmi les pays qui ont fourni une aide à l'Italie, on trouve la République de Cuba, qui a envoyé en Italie deux brigades médicales du "contingent internacional de medecins specialisés dans les situations de désastres et de graves épidémies" ;

les deux brigades expertes en épidémies graves sont composées respectivement de 53 personnes (immunologistes et infirmières spécialisées dans les interventions de contrôle des pandémies) opérant à Crema et de 38 personnes (21 médecins, 16 infirmières et un logisticien) opérant à Turin, dans deux des plus importants foyers de l'Italie du Nord ;

la brigade médicale susmentionnée (nommée d'après Henry Reeve, un citoyen américain qui a participé à la guerre d'indépendance de Cuba contre le colonialisme espagnol) a travaillé au secours de nombreux pays, touchés par de graves catastrophes naturelles et épidémies (dont Haïti, touché par le tremblement de terre et le choléra, la Sierra Leone, la Guinée et le Liberia, touchés par l'épidémie d'Ebola, le Chili et le Pakistan, touchés par des tremblements de terre) ;

compte tenu de cela :

la République de Cuba est toujours soumise à un blocus économique, commercial et financier illégal par le gouvernement américain, en violation du droit international, pour des raisons politiques motivées unilatéralement ;

cette mesure de rétorsion cause de graves préjudices au peuple cubain et met sa vie en danger, en bloquant, entre autres, l'envoi de médicaments et d'autres fournitures médicales, qui doivent être importés de l'étranger ;

Le blocus a été dangereusement exacerbé par le gouvernement américain au cours des derniers mois, malgré le fait que le monde entier ait été touché par l'épidémie de COVID-19, avec pour conséquence qu'une propagation de l'épidémie sur l'île de Cuba pourrait avoir des conséquences néfastes pour le peuple cubain ;

L'engagement de la République de Cuba en faveur de la solidarité en matière de santé se concrétise depuis des décennies, tant par la formation de personnel de santé de nombreux pays (à l'École latino-américaine de médecine) que par ses missions sanitaires dans le monde, avec un grand nombre de médecins et autres personnels de santé ;

Il existe aujourd'hui un accord sur le dialogue politique et la coopération entre l'Union européenne et Cuba, contrairement à l'extraterritorialité du blocus lui-même, qui affecte, entre autres, la possibilité de relations économiques entre Cuba et l'UE,

engage le gouvernement :

1) à répondre à l'appel lancé par les communautés cubaines vivant en Europe et par de nombreuses autres associations et personnalités pour mettre fin au blocus contre la République de Cuba et son peuple ;

2) à répondre à l'appel récemment exprimé par le Pape pour la levée du blocus et la fin des sanctions contre de nombreux pays soumis à de telles mesures ;

3) à répondre à l'appel lancé récemment par le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, aux dirigeants des pays du G20, en les exhortant à suspendre les sanctions qui empêchent l'approvisionnement en nourriture, en soins médicaux et en produits de première nécessité ;

4) à faire leurs les appels mentionnés ci-dessus, en accord avec le vote presque unanime de condamnation du blocus qui a vu l'Assemblée générale des Nations unies s'exprimer dans ce sens à 28 reprises consécutives, également avec le soutien de l'Italie ;

5) enfin, à œuvrer au sein de l'Union européenne et d'autres forums internationaux pour la levée du blocus contre la République de Cuba.

source : http://www.rifondazione.it/primapagina/?p=42794

 

Tag(s) : #Italie, #Blocus, #Cuba, #Rifondazione

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :