Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

déclaration du Parti communiste du Swaziland à l'occasion de la Journée internationale des infirmières
5/13/20 14H47
 Swaziland, Parti communiste du Swaziland en Afrique Partis communistes et ouvriers
Le Parti communiste du Swaziland (CPS), à l'occasion de la Journée internationale des infirmières, le 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale, rend hommage à toutes les infirmières en reconnaissance de leur rôle dans la préservation de la vie humaine. Les infirmières sont les plus vulnérables à l'époque du Covid-19 car ce sont elles qui doivent se confronter directement aux patients, souvent sans équipement de protection individuelle adéquat dans le cas du Swaziland.

Au Swaziland, les infirmières se sont consacrées à servir la population malgré l'état déplorable des cliniques et hôpitaux publics qui débordent de patients, également victimes de l'effondrement du système de santé. Le régime de Mswati manipule l'engagement solennel des infirmières à servir l'humanité en les surchargeant et en les exposant délibérément à des maladies. Le régime n'a pas réussi à fournir à la communauté des infirmières un équipement médical adéquat au cours des décennies. Les infirmières continuent d'être fortement exploitées par le régime et sont également confrontées à des conditions de travail intolérables. Ce sont les signes d'un système insensible et inhumain.

Alors que le peuple du Swaziland a désespérément besoin de l'amélioration du système de santé, le régime continue de dépenser pour le style de vie somptueux de Mswati et de sa famille. La politique de gel des embauches du régime est l'une des causes directes de l'échec du pays à faire face au Covid-19. En conséquence, le taux de 1,69 personnel médical pour 1000 patients au Swaziland est bien inférieur au minimum recommandé par l'Organisation mondiale de la santé. Cela fait de la surcharge de travail des infirmières une réalité inévitable.

La lutte pour des soins de santé gratuits et de qualité pour tous doit être liée à la lutte pour un Swaziland démocratique, car le régime tinkhundla est incapable de répondre aux besoins de la population en matière de soins de santé. Seul un gouvernement démocratique peut être capable de placer les besoins du peuple en matière de santé au centre de son programme, et non une clique royale choisie comme c'est le cas aujourd'hui. Ainsi, la lutte contre le régime tinkhundla ne peut pas être suspendue simplement à cause de la réalité de la pandémie de Covid-19.

Le CPS appelle à des voix plus démocratiques pour défendre les droits des infirmières et de tous les travailleurs de la santé. Le peuple a clairement appelé à la chute du dictateur, le dernier monarque absolu d'Afrique subsaharienne. Les forces révolutionnaires doivent donc se rassembler dans une bataille unie et décisive pour le démantèlement de tout le système de la tinkhundla et la création d'une démocratie populaire.

Publié par le Parti communiste du Swaziland

source :  http://www.solidnet.org/article/CP-of-Swaziland-Communist-Party-of-Swazilands-statement-on-International-Nurses-Day/

Tag(s) : #Swaziland, #Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :