Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Sur la base d'une évaluation intégrale de l'épidémie à La Havane, présentée par un groupe d'experts, il a été décidé de poursuivre le dépistage de cas dans les endroits les plus difficiles. Photo: Ricardo López Hevia

Le gouvernement cubain a réitéré sa décision de maintenir les mesures appliquées dans le pays contre la COVID-19 et de ne pas baisser la garde face à l'épidémie, même si la tendance à la diminution du nombre de patients confirmés chaque jour se confirme : six le lundi 25 mai, avec un nombre de patients actifs de 159 sur 1 947 détectés depuis que la maladie a touché Cuba.

Lors de la première réunion de cette semaine du groupe de travail – qui est systématiquement dirigée par le président Miguel Diaz-Canel Bermudez – le Premier ministre Manuel Marrero Cruz a souligné : « nous devons continuer à persuader la population afin de ne pas générer un état de confiance excessive ; nous devons maintenir l’application des mesures de sécurité. »

Et d’ajouter qu’il faut prendre toutes les précautions, surtout en ce moment avec les pluies, afin d’éviter la prolifération du moustique Aedes Aegypti et de ne pas compliquer la situation épidémiologique dans le pays.

Lors de cette réunion, qui a lieu tous les jours par vidéoconférence depuis le Palais de la Révolution, Marrero Cruz a indiqué comme priorité « la production d'aliments, mais aussi la lutte contre les spéculateurs et la hausse des prix, qui sont des problèmes que la population ne cesse de soulever.

« Nous devons continuer à nous battre avec force contre toute attitude négative qui nuit au bien-être du peuple », a-t-il souligné,

Le ministre de la Santé publique José Angel Portal Miranda a procédé à la mise à jour quotidienne de la situation de l'épidémie dans le pays. Il a indiqué que 2 068 personnes sont prises en charge pour une surveillance de la COVID-19. Ce chiffre inclut les hôpitaux, les centres pour suspects d’être porteurs du virus et les institutions conçues pour l'isolement des contacts. « Ce chiffre est le plus bas depuis le 22 avril, lorsque nous en avions plus de 10 700 dans ces catégories », a-t-il dit.

Il a ajouté que 96,8 % des patients hospitalisés ont une évolution clinique stable ; 82 sont décédés, aucun d'entre eux lundi et 15 ont quitté l’hôpital, ce qui signifie que 1 704 patients se sont rétablis.

En ce qui concerne les événements de transmission locale du virus, le ministre a précisé que 34 d’entre eux sont terminés et qu’il en reste 10 ; les derniers ayant été fermés dans les dernières heures est celui de la communauté de La Ceiba, dans la municipalité de Guane, Pinar del Rio, et celui du quartier Latinoamericano, dans la municipalité du Cerro. Sur les dix événements ouverts, seul celui de Centro Habana a enregistré des cas le 25 mai.

Portal Miranda a déclaré qu'au cours des 15 derniers jours, les taux les plus élevés de cas positifs à la COVID-19 pour 100 000 habitants, ont été relevés à Matanzas et à La Havane. En revanche, l'Île de la Jeunesse et huit provinces – Sancti Spiritus, Artemisa, Granma, Mayabeque, Holguin, Cienfuegos, Santiago de Cuba et Guantanamo – n'ont pas signalé de cas au cours de la même période.

Les autorités de La Havane, Villa Clara et Matanzas, les trois provinces qui comptent le plus grand nombre de cas confirmés dans le pays, soit respectivement 942, 216 et 191, ont fait état de la situation lors de la réunion.

Le gouverneur de la capitale, Reinaldo Garcia Zapata, a expliqué que 205 personnes sont toujours hospitalisées, dont 84 ont été confirmées porteuses du nouveau coronavirus et 121 sont suspectes. Le taux d'occupation des hôpitaux, a-t-il dit, est de 18 % et celui des soins intensifs de 3 %, le plus bas jamais enregistré.

Il a indiqué que, sur la base d'une évaluation complète de l'épidémie à La Havane, présentée par un groupe d'experts, il a été décidé de poursuivre le dépistage des cas dans les endroits les plus difficiles. « Nous insistons sur le fait de ne pas être trop confiant, nous devons aller à la recherche des personnes malades, c'est pourquoi nous avons défini les lieux où nous devons continuer à insister sur le dépistage. »

En ce qui concerne Matanzas, le gouverneur Mario Sabines Lorenzo, a donné des détails sur l'événement de transmission qui s'est produit à l'hôpital provincial Comandante Faustino Pérez, où l'étude épidémiologique a conclu à 59 cas au total, dont 3 d’entre eux sont guéris. Dans cet hôpital, toutes les mesures ont été prises pour surmonter les déficiences signalées et, comme l'a indiqué Sabines Lorenzo : « on note un environnement de travail adéquat, la propreté, l'ordre et l'engagement des travailleurs. Nous estimons que ce problème est désormais résolu. »

D'autres bonnes nouvelles sont venues plus tard de Villa Clara, une province qui, au cours des 15 derniers jours, n'a signalé que quatre cas positifs de COVID-19. Sur le nombre total de personnes infectées sur le territoire, 92,1 % se sont rétablies. Les deux cas de transmission ouverts, celui du foyer pour personnes âgées et celui de l’imprimerie, n'ont pas signalé de nouveaux cas depuis plus de deux semaines et toutes les personnes qui ont été infectées sont guéries.

« C'est le meilleur moment de Villa Clara » a déclaré le gouverneur Alberto Lopez Diaz, « avec les meilleurs résultats depuis que nous avons commencé la lutte contre la pandémie».

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :