Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le gouvernement portugais avec Trump contre le Venezuela
Vendredi 17 avril 2020

Déclarations
1er avril 2020

Le Conseil portugais pour la paix et la coopération (CPPC) rejette fermement la déclaration du ministre portugais des affaires étrangères (MNE), le 31 mars, qui constitue une nouvelle et inacceptable ingérence dans les affaires intérieures de la République bolivarienne du Venezuela, un affront à la souveraineté du peuple vénézuélien et, par conséquent, un mépris des principes de la Constitution de la République portugaise, de la Charte des Nations unies et du droit international.

La déclaration du MNE salue le chantage inacceptable et honteux de l'administration Trump contre le Venezuela qui - manipulant la situation créée par la pandémie COVID-19 - conditionne la levée progressive de ses sanctions illégales et pénales et du blocus économique et financier contre le peuple vénézuélien à l'acceptation par le Venezuela de l'imposition d'un soi-disant "gouvernement de transition" protégé par les États-Unis et en marge de la Constitution du Venezuela.

Rappelons que l'administration Trump empêche systématiquement l'acquisition de médicaments et de matériel et équipements médicaux par les autorités vénézuéliennes pour garantir le droit à la santé de sa population - un acte d'autant plus criminel que le Venezuela adopte actuellement des mesures actives pour prévenir et combattre l'épidémie de COVID-19.

Cette rapide collusion avec une nouvelle étape dans la tentative désespérée des États-Unis de renverser le gouvernement légitime vénézuélien représente un nouvel acte de vassalité du gouvernement portugais devant le désordre de l'administration Trump, contraire aux intérêts du peuple vénézuélien, de la grande communauté portugaise résidant au Venezuela et du peuple portugais.

Le gouvernement portugais s'associe donc à Donald Trump et à ceux qui, avec lui, entendent à tout prix renverser le gouvernement légitime du Venezuela et imposer un gouvernement fantoche, et ainsi inverser le processus de progrès politique, économique, social et culturel au Venezuela et mettre les vastes ressources naturelles de ce pays au service des intérêts américains.

Le soutien à cette nouvelle manœuvre américaine est un épisode de plus dans la série déjà longue d'affaires - comme la reconnaissance totalement arbitraire de Juan Guaidó comme "président", ce que même les États-Unis eux-mêmes n'admettent plus comme plausible - où le gouvernement portugais a opté pour la soumission aux États-Unis, au détriment de la défense du droit international et des intérêts du peuple portugais.

Par ce comportement, le gouvernement portugais fait fi de la Constitution de la République portugaise qui, dans son article 7, stipule les principes qui régissent les relations internationales du pays. Parmi ceux-ci, le respect des droits des peuples, l'égalité entre les États, la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres États, l'indépendance nationale. Ces principes sont en totale opposition avec l'attitude de soumission à la politique américaine d'agression contre le Venezuela, qui a caractérisé la position du gouvernement portugais.

Ce qu'un gouvernement portugais qui respecte la Constitution et le droit international devrait faire, c'est condamner sans équivoque, dès le départ, les agressions et menaces américaines consécutives contre la République bolivarienne du Venezuela et le cruel blocus financier et économique imposé par les États-Unis, qui affecte le peuple vénézuélien, ainsi que la communauté portugaise, dans des domaines aussi fondamentaux que l'alimentation et la santé.

Réaffirmant son entière solidarité avec le peuple vénézuélien, le gouvernement légitime du Venezuela et les forces bolivariennes, le CPPC demande instamment au gouvernement portugais de cesser de s'aligner sur ceux qui veulent imposer leur volonté aux peuples du monde et piller leurs ressources, et, au contraire, de mettre en œuvre une politique étrangère de paix et de coopération avec tous les peuples du monde, conformément à la Constitution de la République, qui consacre les valeurs fondamentales de la Révolution d'avril.

Conseil national du CPPC

source :  http://www.wpc-in.org/statements/portuguese-government-trump-against-venezuela

Tag(s) : #Venezuela, #Portugal, #Paz

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :