Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Par: Guillermo Alvarado

L'Unicef, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance a demandé au début de cette semaine des fonds près de 100 millions de dollars afin de renforcer son aide aux enfants de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, où la pandémie du Covid-19 vient s'ajouter aux ravages des guerres.

Ces fonds aideront à satisfaire les besoins qu’ajoute la maladie aux petits, dans une région où plus de 105 mille cas et environ 5 mille décès ont d’ores et déjà été enregistrés.

Environ 25 millions d’enfants vivent au Moyen Orient et dans le Nord de l’Afrique dont 4 millions pourraient sombrer dans la pauvreté absolue ces mois-ci à cause des perturbations causées par le virus.

Selon la Commission Économique et Sociale de l’ONU pour l’Asie Occidentale, dont le siège est à Beyrouth, au Liban, 1 million 700 mille emplois se perdront cette année à cause de la fermeture de la majorité des entreprises, de la suspension des salaires et du confinement quasi-total.

Cela aura de graves effets pour quelque 8 millions de personnes dont 50% sont des mineurs. Il s’agit d’une zone d’une grande instabilité politique, rasée par les guerres, les affrontements entre des bandes rivales, de groupes du crime organisé et par les effets du changement climatique.

À tout cela vient s’ajouter maintenant la pandémie de Covid-19 qui pourrait avoir des effets désastreux parmi des personnes malnutries, entassées dans des camps de réfugiés où leur vie est précaire.

Le directeur général de l’UNICEF Ted Chaibana a relevé que « la combinaison du manque ou de l'insuffisance des services de base, des années de conflit dans plusieurs parties de la région, de la pauvreté, des privations et maintenant du COVID-19 frappe le plus les enfants vulnérables, rendant leur vie difficile tout simplement insupportable».

Dans un communiqué cette entité a diffusé des recommandations afin de réduire les risques d’infection, de préserver la santé physique et mentale des enfants et de leurs familles et d’éviter la stigmatisation des personnes atteintes par la maladie.

Ted Chaiban a ajouté que c’est la région du monde avec plus d’enfants qui ont besoin d’aide à cause des conflits et des guerres actifs. Elle a les taux de chômage le plus élevé parmi les jeunes tandis que la moitié de tous les enfants vivent dans une situation de pauvreté multidimensionnelle.

Comme il arrive d’habitude en cas de désastre, de guerre, de phénomène naturel, ce sont les enfants qui en font les frais que ce soit parce qu’ils deviennent des victimes directes ou parce qu’ils perdent leurs familles.

Tout ce que l’on pourra faire pour leur épargner des souffrances sera toujours digne d’éloge, surtout car aujourd’hui il y a des politiques plus préoccupés par leurs dollars que par les vies des autres.

Edité par Reynaldo Henquen
source :  http://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/220533-l%E2%80%99unicef-lance-un-cri-d%E2%80%99alarme-pour-les-enfants-!

Tag(s) : #UNICEF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :