Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Buenos Aires, 17 avril (RHC)-Alors que l’Argentine se trouve « en défaut de paiement virtuel », le gouvernement va présenter aux créanciers privés de l’Argentine une offre de restructuration de la dette.

« L’Argentine ne peut rien payer, ni aujourd’hui ni pendant plusieurs années encore. » Au terme d’une réunion réunissant des représentants de la coalition de centre gauche au pouvoir et de l’opposition, jeudi 16 avril, le ministre de l’économie Martin Guzman s’est montré très ferme. Le ministre argentin de l’économie a annoncé les grandes lignes de son offre de restructuration de la dette auprès des créanciers privés du pays : 62 % de décote sur les paiements d’intérêts, 5,4 % de réduction du capital et une reprise des versements seulement à partir de 2023.

L’offre de l’Argentine, qui doit lui permettre d’éviter le décaissement de près de 40 milliards de dollars (36,8 milliards d’euros) sur les trois prochaines années, doit être formellement présentée et détaillée aux créanciers privés vendredi 17 avril. « Il y a beaucoup d’intérêts en jeu ici. Il y aura des voix de créanciers qui s’élèveront pour demander que l’Argentine paye davantage que ce qu’elle peut payer », a anticipé M. Guzman. « Tout comme nous sommes tous unis pour faire face à la pandémie [de Covid-19], nous avons besoin d’être tous unis face au problème de la dette », a insisté le président argentin, Alberto Fernandez, qui s’est brièvement exprimé à la suite de son ministre.

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/220088-l%E2%80%99argentine-demande-une-restructuration-de-sa-dette-exterieure

Tag(s) : #argentine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :