Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parti communiste portugais, A l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de V.I. Lénine
4/23/20 3:21 PM
 Déclaration de Jerónimo de Sousa, secrétaire général du PCP

 150 ans depuis la naissance de Lénine

 

22 avril 2020

 

Aujourd'hui, 22 avril, 150 ans se sont écoulés depuis la naissance de V. I. Lénine, le brillant disciple de Marx et Engels, figure de proue du mouvement ouvrier et communiste et de l'histoire mondiale contemporaine, leader de la première révolution prolétarienne victorieuse et fondateur du premier État socialiste - l'Union des républiques socialistes soviétiques.

La situation que nous vivons dans le pays à la suite de l'épidémie nous a empêchés, et nous empêche encore, de concrétiser le programme d'initiatives avec lequel le PCP entendait marquer l'année du 150e anniversaire de sa naissance, son héritage révolutionnaire et l'actualité de son œuvre vaste et inestimable, mais aussi pour commémorer cette journée, en particulier, avec la pertinence que la figure exceptionnelle de Lénine, grand intellectuel, philosophe, économiste et leader politique de rang mondial, exige et oblige à suivre la lutte pour une société libérée de l'exploitation de l'homme par l'homme.

Comme l'a souligné Álvaro Cunhal, nous, les communistes portugais, devons beaucoup à Lénine, tout comme les communistes et les travailleurs du monde entier.

Nous ne devons pas seulement l'expérience de son travail à la direction de cet événement pionnier dans l'histoire de l'humanité, qui a été la révolution d'Octobre avec ses réalisations historiques politiques, économiques, sociales, culturelles et civilisationnelles ouvrant une nouvelle ère historique - la transition du capitalisme au socialisme.

Nous devons ce que cet acte original a signifié en termes d'inspiration, d'impulsion et d'encouragement à la lutte des travailleurs du monde entier, qui a forcé le capitalisme à les reconnaître et à inscrire les droits sociaux et politiques fondamentaux dans la loi.

Nous devons l'influence décisive de ses idées et de son activité aux événements révolutionnaires du capital de notre époque. L'époque des grandes luttes de libération des peuples soumis aux empires coloniaux.

Nous devons à Lénine la boussole sûre pour guider notre activité en tant que Parti patriotique et internationaliste.

Nous lui devons la création d'un Parti prolétarien d'un nouveau type et la fondation de l'Internationale communiste. Ce parti léniniste que le PCP est fier d'être et dont les caractéristiques assumées dès le plus jeune âge, lui ont permis de traverser les conditions les plus difficiles, de faire face à de grandes épreuves, dans de nombreux moments de ses presque 100 ans d'existence.

C'est inspiré par le léninisme que le PCP s'est étroitement lié à la classe ouvrière et aux masses populaires, est devenu un interprète fidèle de leurs sentiments et de leurs aspirations et est devenu une force motrice dans leurs luttes fondamentales.

C'est inspiré par le léninisme que le PCP s'est affirmé comme un grand parti national, le parti de la classe ouvrière et de tous les travailleurs, de la liberté, de la démocratie et du socialisme.

La contribution de Lénine au développement du marxisme à l'époque de l'impérialisme et ses analyses de la transition du capitalisme à une nouvelle phase, celle du monopole, celle de l'impérialisme, sur la question de l'État, les phases et les étapes du processus révolutionnaire maintiennent une actualité frappante dans son essence.

Le développement de la crise du capitalisme confirme les thèses fondamentales de Lénine sur les lois qui régissent le capitalisme dans cette phase impérialiste. Elles mettent en évidence la tendance à la financiarisation de l'économie, qui pousse le capital vers la spéculation, au détriment de l'investissement productif, la loi du développement inégal, la tendance à la stagnation, reflétée par la baisse de la croissance du PIB dans les principaux pays capitalistes.

Incapable de surmonter les contradictions insolubles, d'emblée la contradiction entre le capital et le travail et la lutte permanente autour du taux de plus-value, insatiable dans l'avidité de l'appropriation et de l'accumulation du capital sans limites, le capitalisme combine sa nature oppressive avec des types nouveaux et plus complexes d'exploitation du travail et de prédation planétaire qui ont été renforcés par les processus de mondialisation capitaliste et de financiarisation de l'économie.

Des processus qui se développent et s'affirment au niveau politique dans l'ombre de la coopération stratégique entre les forces les plus réactionnaires et conservatrices et la social-démocratie et avec l'État qui assume le rôle de promoteur du capital privé, en marchandisant tous les domaines et secteurs de la vie économique et sociale.

Leurs conséquences sont l'aggravation de l'exploitation, du chômage, de la précarité, l'augmentation des injustices et des inégalités sociales, l'atteinte aux droits sociaux et du travail, la négation des droits démocratiques, et aussi la guerre.

Aujourd'hui, un millier et demi de grandes multinationales contrôlent plus de 60 % de l'économie mondiale et 26 multimillionnaires détiennent une richesse égale à la moitié la plus pauvre de la population mondiale, soit environ 3,8 milliards de personnes.

Le caractère inhumain de l'impérialisme est bien évident dans son action dans le contexte de l'apparition de l'épidémie mondiale, en maintenant et en intensifiant les blocus et en renforçant les sanctions illégales contre les peuples et les pays.

Le monde a beaucoup changé au cours du dernier siècle et demi, mais la nature exploitante du capitalisme n'a pas changé, devenant de plus en plus rentière, parasitaire et décadente.

Le capitalisme n'est pas la "fin de l'histoire". Le dépassement révolutionnaire de ses contradictions insolubles est une exigence du développement social.

En confrontation permanente avec les besoins, les intérêts, les aspirations des travailleurs et des peuples, le dépassement du capitalisme a une acuité croissante, à travers différentes voies et étapes, comme but de la lutte des travailleurs et des peuples, comme perspective et condition d'un avenir inséparable d'une libération et d'un épanouissement humains complets.

Le socialisme reste, avec son plein potentiel de matérialisation, à l'horizon de la lutte des travailleurs et des peuples.

Il le reste parce que le capitalisme n'a pas de solutions aux problèmes du monde contemporain.

L'actualité du socialisme et sa nécessité comme solution aux problèmes des peuples exigent la prise en compte d'une grande variété de solutions, d'étapes et de phases de la lutte révolutionnaire.

Il n'y a ni "modèles" de révolutions, ni "modèles" de socialisme, comme le PCP l'a toujours préconisé et comme Lénine l'a souligné.

Dans les conditions du Portugal, la société socialiste que le PCP indique à notre peuple, passe par l'étape que nous avons caractérisée comme une démocratie avancée, elle-même partie intégrante de la lutte pour le socialisme.

C'est avec la ferme conviction que le socialisme reste une possibilité réelle et une alternative au capitalisme et la perspective la plus solide de l'évolution de l'Humanité que nous célébrons la vie et l'œuvre de Lénine en ce jour et que nous poursuivons notre lutte.

En cette date, 150 ans après la naissance de Lénine, nous réaffirmons une fois de plus l'engagement du PCP dans le projet communiste. Un projet que le PCP fera tout son possible pour continuer à honorer, en assumant ses responsabilités nationales et internationales de la grande force de la liberté, de la démocratie, du progrès social, du socialisme.

Oui, nous étions, nous sommes et nous serons communistes, sur les traces de Lénine !

source : http://www.pcp.pt/en/150-years-birth-lenin

Tag(s) : #PCP, #Lenine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :