Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Caracas, 13 mars (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a condamné hier de nouvelles mesures coercitives appliquées par les États-Unis contre une filiale de la compagnie pétrolière russe Rosneft pour avoir développé des relations commerciales avec la nation sud-américaine.


Par le biais du réseau social Twitter, le chef de la diplomatie vénézuélienne a rejeté les déclarations du secrétaire d’État nord-américain, Mike Pompeo, qui a affirmé que ces actions avaient pour objectif d´ 'amener (Nicolas) Maduro à la table des négociations'.

'Nous sanctionnons la société pétrolière russe TNK Trading International S.A., propriété de Rosneft, renforçant ainsi l’isolement du régime et rapprochant le peuple vénézuélien de la liberté et de la prospérité', a indiqué Pompeo au sujet des manœuvres visant à provoquer le renversement du gouvernement bolivarien.

Le Venezuela rejette ces mesures illégales et arbitraires. Il n’y a aucun doute, ces sanctions sont un crime contre l’humanité, et nous le constaterons devant la Cour Pénale Internationale. Respectez le droit international et la souveraineté du Venezuela, levez les sanctions', a manifesté à ce sujet Arreaza sur la plate-forme de communication.

Un communiqué du Département étasunien du Trésor indique que le Bureau du contrôle des avoirs étrangers a engagé des actions punitives contre TNK Trading International, qui a assumé les chargements de pétrole vénézuélien attribués à la société Rosneft Trading, figurant sur la liste des personnes et entités sanctionnées par les États-Unis le 18 février dernier.

La chancellerie russe a alors indiqué que l’administration étasunienne doit recourir à ces tactiques pour pouvoir concurrencer les producteurs russes sur les marchés mondiaux, et a souligné que les actions de Washington n’affecteront pas la politique étrangère de Moscou à l’égard du Venezuela.

De son côté, le Gouvernement vénézuélien a souligné que la politique de sanctions unilatérales des États-Unis vise à 'exercer un contrôle hégémonique sur le marché pétrolier mondial' et à détruire l’économie du pays sud-américain.

Le Venezuela a engagé une action contre les États-Unis devant la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l’humanité commis à la suite de l’application de mesures coercitives unilatérales.

Selon les estimations officielles, le blocus économique, commercial et financier adopté par Washington a causé à l’État vénézuélien des dommages de l’ordre de 116 milliards de dollars, et a eu des répercussions décisives sur l’achat de nourriture, médicaments et matières premières pour l’industrie nationale.

peo/agp/Wup
source :  http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=883651:le-venezuela-condamne-les-nouvelles-mesures-des-etats-unis-contre-une-compagnie-petroliere-russe&opcion=pl-ver-noticia&catid=29&Itemid=101

Tag(s) : #Venezuela, #Russie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :