Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

le Quotidien du Peuple en ligne | 31.03.2020 15h29 

Les efforts sincères de la Chine pour aider les autres à lutter contre le COVID-19 en facilitant les achats de fournitures médicales fabriquées en Chine doivent être respectés, a déclaré le 30 mars la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hua Chunying, ajoutant que toute interprétation politique des mesures doit être évitée.

Ces remarques sont intervenues après que des médias ont rapporté que certains pays avaient exprimé des inquiétudes quant à la qualité des fournitures chinoises ou remis en question les motifs des efforts de la Chine pour aider les autres.

Mme Hua a rappelé que de nombreux pays ont récemment acheté des fournitures médicales chinoises à mesure que la contagion se propage dans le monde entier, et que les entreprises chinoises travaillent 24 heures sur 24 pour produire des produits qui aident à protéger la vie des gens dans de nombreux pays.

« Tout en garantissant l'approvisionnement national, nous soutenons des entreprises qualifiées et réputées pour exporter des fournitures médicales et nous fournissons également des avantages en termes de fabrication, de transport et de dédouanement », a-t-elle déclaré aux journalistes lors d'une conférence de presse ordinaire à Beijing.

Certains pays ont fait des demandes par voie diplomatique, a également indiqué Mme Hua, et le ministère a recommandé aux entreprises qualifiées de communiquer avec les acheteurs étrangers.

« Pour autant que je sache, aucun problème de qualité n'a été signalé concernant les matériaux achetés par les canaux susmentionnés », a-t-elle ajouté, notant qu'en ce qui concerne les problèmes de qualité qui auraient été causés par les livraisons chinoises à certains pays, nos ambassades dans ces pays ont effectué des vérifications et apporté des réponses immédiates.

La porte-parole a fourni plusieurs exemples :

En Slovaquie, les résultats inexacts des kits de détection rapide achetés en Chine étaient dus à une mauvaise utilisation par le personnel médical des kits de test d'antigène.

En ce qui concerne les soi-disant masques défectueux que le gouvernement néerlandais a achetés à la Chine, le fait est que certains masques achetés par les Pays-Bas par le biais de sa propre agence en Chine n'étaient pas adaptés au personnel des unités de soins intensifs et le ministère néerlandais de la Santé examine actuellement s'ils peuvent être utilisés par des travailleurs médicaux ayant des besoins de protection inférieurs.

La Slovaquie et les Pays-Bas ont exprimé leur appréciation pour l'aide et le soutien de la Chine dans l'exportation de fournitures médicales, a souligné Mme Hua.

De son côté, le ministère philippin de la Santé a également précisé le 29 mars que la qualité des kits de test donnés par la Chine était « à égalité » avec ceux de l'Organisation mondiale de la santé.

« Nous déployons tous nos efforts pour aider les pays et les personnes dans le besoin, ainsi que pour sauver des vies et maintenir autant que possible la santé des personnes dans d'autres pays », a déclaré Mme Hua, ajoutant que « Nous espérons que les parties concernées considèrent la participation de la Chine à la coopération internationale contre l'épidémie et l'assistance à d'autres pays de manière objective, et font plus pour la coopération internationale ».

La porte-parole a également indiqué que certaines fournitures médicales que la Chine avait reçues d'autres pays au début de l'épidémie n'avaient pas non plus satisfait aux normes de qualité requises. « Notre choix à l'époque était de croire et de respecter leur bonne volonté », a-t-elle conclu.

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)
Tag(s) : #Chine, #Covid19, #Coronavirus

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :