Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Santiago du Chili, 20 mars (Prensa Latina) La Cepal a averti aujourd’hui que le Covid-19 aura des effets dévastateurs sur l’économie mondiale et que les pays d’Amérique Latine et des Caraïbes ne seront pas étrangers à ces effets car ils seront touchés par plusieurs canaux.


Lors d’une téléconférence, Alicia Bárcena, secrétaire exécutive de la Commission Économique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (Cepal), a souligné que le Covid-19 mettait en péril un bien public essentiel, la santé humaine, et aurait un impact sur une économie mondiale déjà affaiblie.

Bárcena a rappelé que l’Amérique Latine et les Caraïbes ont connu une croissance estimée à seulement 0,1 pour cent en 2019 et que les prévisions de la Cepal en décembre prévoyaient une croissance de 1,3 pour cent pour 2020, mais les projections ont été révisées à la baisse de manière significative dans le scénario actuel.

La Cepal estime maintenant que le produit intérieur brut (PIB) de la région diminura de -1,8 pour cent, ce qui pourrait entraîner une hausse du chômage de 10 points et, de ce fait, d’un total de 620 millions d’habitants, le nombre de pauvres dans la région passera de 185 à 220 millions, alors que les personnes dans l’extrême pauvreté pourraient atteindre 90 millions.

Bárcena a précisé que le Covid-19 affecterait la région en raison du ralentissement de l’activité économique de plusieurs des principaux partenaires commerciaux, tels que la Chine, principal marché du Chili, du Pérou et du Brésil, et que les exportations de la région vers cette destination pourraient chuter jusqu’à 10,7 pour cent.

« Elle affectera également les services touristiques ayant un impact particulier sur les pays des Caraïbes, et si l’interdiction de voyager se prolonge d’un, deux ou trois mois, elle se contractera dans fortement dans cette zone », a-t-elle estimé.

Elle a ajouté qu’une autre voie serait l’interruption des chaînes de valeur mondiales, avec des dommages notamment pour le Mexique et le Brésil, qui importent des parts et des biens intermédiaires de la Chine pour leurs industries manufacturières.

L’ensemble de la région serait également affecté par la chute des prix des produits de base (matières premières), en particulier pour les pays exportateurs de matières premières en Amérique du Sud, et enfin par la crainte d’investissements de capitaux, qui se traduit déjà par une forte baisse des indices boursiers dans la région, a indiqué Barbara.

La secrétaire exécutive de la Cepal a souligné qu’il importait de protéger de la crise les groupes les plus vulnérables, en particulier les personnes âgées, les groupes à faible revenu et les plus pauvres.

À cet égard, elle a noté que 'le degré d’inégalité est également important pour évaluer l’impact de la crise sur les groupes les plus vulnérables de la société. Plus un pays souffre d´inégalité, plus ces groupes supporteront le poids de l’impact économique de la pandémie et auront moins de ressources pour la combattre.

Barcena a appelé à la coordination et à la coopération mondiales et régionales pour faire face au Covid-19 et a averti qu’aucun pays ne pourra lutter contre cette pandémie sans une coopération mondiale et régionale.

La pandémie est aussi l’occasion de rappeler les avantages de l’action multilatérale, la coordination des politiques peut venir en aide aux pays pauvres, car les asymétries entre pays développés et pays en développement se feront de plus en plus sentir, a-t-elle précisé.

Cela s’est déjà traduit par un mécontentement social contre les modèles de mondialisation qui ne répondent pas aux attentes des gens, a-t-elle conclu.

peo/rgh/rc
source :  http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=883704:alerte-de-la-cepal-sur-les-effets-du-covid-19-en-amerique-latine-et-dans-les-caraibes&opcion=pl-ver-noticia&catid=29&Itemid=101

Tag(s) : #CEPAL, #Covid19

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :