Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bogota, 19 mars (Prensa Latina) Carlos Lozada, sénateur du parti colombien Force Alternative Révolutionnaire du Commun (FARC), a dénoncé hier le fait que 190 ex-guérilleros ont été tués depuis l’Accord de Paix signé en 2016 par l’État et l´ancienne guérilla des FARC-EP.


C’est ainsi qu’il s’est exprimé sur son compte Twitter en rejetant l’assassinat d’Irnel Flórez et Belle Ester Carrillo, dans le hameau El Rubí, San Vicente del Caguán (municipalité du sud).

L’assassinat politique reste une pandémie en Colombie. Quand le président Ivan Duque déclarera-t-il l’extermination comme une urgence nationale ?, a pour sa part déclaré Omar Restrepo, représentant à la Chambre basse pour la FARC.

Dans ce contexte, la FARC a récemment exigé la cessation de ce qu’elle considère comme l’extermination d’anciens guérilleros en cours de réinsertion dans la vie civile.

Le parti politique a salué et reconnu la volonté récemment exprimée par le Congrès de la République, dans ses commissions de paix, face à la gravité de la situation sécuritaire des ex-guérilleros en cours de réintégration et de leurs familles, qui se concrétise par la création de la Commission de haut niveau chargée de suivre cette situation.

Il a également demandé à cette commission d’entendre en « séance officielle une délégation de notre parti afin de lui faire part de nos préoccupations ».

Nous ne voulons pas laisser passer cette occasion sans souligner la gravité de ce qui se passe dans la municipalité d’Algésiras (sud), où comme dans la municipalité d’Ituango (nord-ouest), où nos compagnons et leurs familles n’ont pas trouvé les garanties pour rester sur ces territoires, a-t-il indiqué.

Étant donné que l’Accord de Paix est un accord d’État, nous considérons qu’il est de la plus haute importance que les autres pouvoirs concernés s’attaquent à une situation qui compromet clairement la consolidation d’une paix stable et durable pour toute la Colombie, objectif fondamental qui doit recueillir le soutien de tous les colombiens et des institutions, a-t-il précisé.

Dans le même temps, le parti a confirmé 'la détermination inébranlable de continuer à œuvrer pour la paix et la réconciliation nationale'.

peo/oda/mfb

source :  http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=883697:190-anciens-guerilleros-tues-en-colombie&opcion=pl-ver-noticia&catid=99&Itemid=101

Tag(s) : #FARC

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :